Français et Américains sont dépressifs

C’est bien connu: les habitants des pays les plus riches de la planète sont aussi les plus déprimés. Et parmi eux, les leaders sont… les Français ! Selon une étude internationale financée par l’OMS et publiée en juillet 2011 dans la revue BMC Medicine, ils seraient 21% à reconnaître avoir traversé une période de dépression, durant leur vie. Cette recherche porte sur la période 2000-2005 et a exploité des données recueillies par des représentants de l’OMS auprès de 89 000 personnes dans 18 pays.

On aurait tendance à croire qu’aux Etats-Unis, patrie où la “recherche du bonheur” est inscrite dans la Constitution, le moral est au beau fixe. Que nenni, 19,2% des Américains disent avoir connu au moins une période de dépression au cours de leur vie, ce qui les hisse à la deuxième place du classement mondial.

Pour cette étude, les chercheurs ont pris en compte la dépression “clinique”, c’est à dire les maladies qui causent la baisse de l’estime de soi et la perte d’intérêt pour les activités ludiques, et les formes de dépression modérée qui peuvent dépendre de situations spécifiques ou de l’environnement. Selon les chercheurs, cette dépression modérée explique les taux élevés observés dans les deux pays.