Français et Américains se méfient autant des politiques

Tous pourris ? Le sentiment est transatlantique: les sondages massacrent les élus des deux côtés de l’Atlantique. Les Américains n’ont pas de Cahuzac, mais ils n’en pensent pas moins…

Selon un sondage de l’agence YouGov France pour le Huffington Post et I-Télé réalisé en mars 2013, 76% des personnes interrogées affirment ne plus avoir confiance dans les responsables politiques. Aux Etats-Unis la tendance est identique puisque 74% des Américains interrogés n’ont pas confiance dans les décisions prises par le gouvernement, selon une étude de l’agence Pew publiée le 31 janvier 2013.

Au cœur des revendications des Français interrogés : le renouvellement de la classe politique. Selon un sondage Harris Interactive réalisé en mars 2013, 82% des Français sont favorables à une limitation de deux mandats pour les députés, sénateurs et présidents de collectivités territoriales. Outre Atlantique, la priorité va à l’économie générale pour 29% des Américains et à la situation de l’emploi et du chômage pour 28% des personnes interrogées pour le sondage conduit par Gallup en juillet 2012.

En France, l’affaire Cahuzac a contribué à cette défiance des citoyens envers les dirigeants puisque 55% des Français estiment que les politiques sont corrompus selon un sondage CSA réalisé pour BFM TV le 11 avril 2013. Ce sont les Français qui se sentent proches du Front National qui sont les plus méfiants (70%) alors que ceux proches de l’UMP sont 48%. Seulement 38% des Français sympathisant du PS estiment que les hommes politiques sont corrompus.

Aux Etats-Unis, les citoyens sont un peu plus optimistes. Selon un sondage de Suffolk University pour USA Today réalisé en août 2012, 27% des personnes interrogées ne s’intéressaient pas à la vie publique car considéraient les hommes politiques comme trop corrompus.