Un Français attaque en justice la Florida Atlantic University

Gildas Dousset, un Français de 31 ans installé à Fort Lauderdale, a décidé d’attaquer en justice la Florida Atlantic University (FAU) afin d’obtenir le droit de payer ses frais universitaire en tant que résident de l’Etat.

Etudiant en journalisme, l’intéressé a épousé le 25 juillet 2013 dans le Massachusetts, Paul Rubio, son compagnon de longue date, natif de Floride. En tant qu’époux d’un Floridien, Gildas Dousset devrait, en théorie, payer des frais universitaires s’élevant à 199,54 dollars par crédit. Or l’université le considère comme non-résident et l’oblige à régler 718,09 dollars par crédit.

Selon l’étudiant français, les revenus du couple ne permettent pas de payer ces études si les frais ne sont pas révisés. Avec seulement 12 crédits obtenus dans le cadre de ses études et encore 48 à décrocher pour recevoir son “Bachelor’s degree”, Gildas Dousset juge les dépenses au-dessus de ses moyens. Le jeune homme évoque ainsi une discrimination qui n’aurait pas été de mise s’il avait été une femme.

Gildas Dousset a donc décidé de faire appel à un avocat, George Castrataro, pour tenter de faire plier l’université. Mais pour l’heure cette dernière fait la sourde oreille en se retranchant derrière le fait qu’elle dépend de l’Etat de Floride lequel, suivant une loi votée en 1997, ne reconnaît pas les mariages entre personnes de même sexe. « Florida Atlantic University, et chaque établissement universitaire de l’Etat, est lié aux lois de Floride, à moins que la Cour Suprême ne déclare cela inconstitutionnel, ce qui n’est pas le cas pour le moment », a répondu dans un communiqué Joshua Glazer, vice-président de FAU, en charge de la communication.

L’étudiant français, soutenu par le centre national des Droits pour les gays et lesbiennes basé à San Francisco, ne compte pourtant pas se contenter de cette réponse, estimant qu’il s’agit d’un problème de justice et d’égalité.