Fleur Pellerin passe par la case “cronut”

« J’adore les croissants et les donuts ». Pas de doute, le “cronut” était fait pour Fleur Pellerin. La Secrétaire d’Etat au commerce extérieur était, jeudi, la dernière personnalité politique en date à venir se montrer avec Dominique Ansel, le pâtissier français le plus connu de New York. « J‘ai goûté quasiment tous les produits de la boutique », glisse-t-elle.

Fleur Pellerin est à New York pour promouvoir la French Tech, en ouvrant jeudi la French Touch Conference, un rassemblement d’entrepreneurs français dans la tech. Elle s’est offerte une pause gourmande en se rendant, comme Valérie Trierweiler l’an dernier, chez Dominique Ansel. Elle a prévu de se rendre, vendredi, chez Ladurée et au Fancy Food Show, un salon culinaire auquel participent de nombreux Français dont… Dominique Ansel.

Lire: A New York, la French Tech se serre les coudes

Lire: Valérie Trierweiler découvre le cronut (sans faire la queue)

Il n’a pas fallu prier Fleur Pellerin pour qu’elle s’essaye à la dernière création en date de Dominique Ansel : le cookie shot, un cookie cylindrique d’une dizaine de centimètres de hauteur dans lequel on verse du lait. La secrétaire d’Etat a rappelé que Dominique Ansel « est un bon exemple de réussite, alliant créativité et talent ».

« Le cronuts a fait le tour du monde sans campagne de marketing. On vient de partout pour le goûter » s’enthousiasme-t-elle, rappelant aussi que chaque matin « 200 personnes font la queue pour en avoir un ! ». La success story du pâtissier de Soho, qu’elle qualifie de « très belle histoire car non délibérée », elle la souhaite aussi pour d’autres entrepreneurs français.