La Social Security américaine : qui peut en bénéficier et comment ?

    Malgré son nom qui peut faire penser à une assurance maladie, la Social Security américaine est uniquement un régime de retraite. En effet, contrairement à ce que l’on pense souvent en France, les Etats-Unis disposent d’un système de retraite par répartition pris en charge par le gouvernement qui verse des pensions aux retraités sur la base des contributions payées tout au long de la carrière.

    Qui peut en bénéficier ?

    En principe il faut avoir cotisé pendant au moins 40 trimestres, soit 10 ans. Mais si vous avez également travaillé en France vous pouvez bénéficier des dispositions de l’accord de sécurité sociale conclu entre la France et les Etats-Unis. Pour valider un trimestre d’assurance aux Etats-Unis, en 2016 il faut avoir cotisé sur un salaire trimestriel d’au moins 1260 $, soit au minimum 5.040 $ par an.

    L’âge de la retraite aux Etats-Unis est en principe de 65 ans mais on peut demander sa retraite à partir de 62 ans (avec une réduction de la pension) et on peut travailler jusqu’à 70 ans (auquel cas la pension est majorée). En 2016 l’âge légal pour les personnes nées à partir de 1943 est de 66 ans pour obtenir un taux plein et il augmentera progressivement jusqu’à 67 ans pour les personnes nées à partir de 1960.

    Comment ça marche ?

    Vous toucherez une pension américaine proportionnelle à votre salaire de référence et son montant dépendra de la durée pendant laquelle vous avez cotisé. Votre salaire de référence sera calculé d’après vos 420 meilleures rémunérations mensuelles (soit 35 années).

    Les limites du système

    La Social Security américaine ne peut verser une pension de retraite supérieure à un montant maximum dépendant de l’âge auquel vous prenez votre retraite. Par exemple si vous prenez votre retraite en 2016 à l’âge où vous pouvez obtenir le taux plein, votre pension de retraite sera de 2.639 $ au maximum. Si vous prenez votre retraite à 70 ans en 2016 votre pension sera de 3.576$ au maximum.  Par ailleurs, le gouvernement prévoyait en 2013 un financement des pensions sans amender les règles jusqu’en 2033. Au-delà, les pensions pourraient être réduites.

    En outre, la Social Security américaine peut réduire le montant de la pension américaine perçue par des Français qui touchent également une retraite française, selon un mécanisme appelé « windfall elimination provision ». (Lire la fiche sur la convention pour en savoir plus).