Futur campus de la FASNY à White Plains: le juge tranchera

Le conseil municipal de White Plains a décidé de ne pas décider. Sommé fin janvier par un juge de trancher une fois pour toute le dossier sensible du futur campus de la FASNY à White Plains, le conseil municipal de la ville du Westchester a préféré ne pas se prononcer, lundi, renvoyant la balle dans le camp du juge.

Nous quittons la salle du conseil pour aller à la salle du juge. Nous sommes confiants que nous avons respecté la loi à la lettre. Ce soir, c’est un report, pas un déni” , commente John Botti, un des soutiens de la FASNY présents à la sortie de la réunion du “common council”. C’est donc un juge qui décidera de l’issue de ce combat.

Le bras-de-fer oppose depuis cinq ans la French American School of New York, qui veut construire un nouveau campus écologique sur les terres d’un club de golf désaffecté, à un groupe bien organisé de riverains inquiets des nuisances apportées par le projet dans le voisinage tranquille de Gedney Farms.

Mi-août, la FASNY a poursuivi le “common council” en justice après que le conseil ait mis le projet en péril au motif que la fermeture partielle d’une route par l’école allait accroitre de quelques secondes le temps d’intervention des pompiers dans le voisinage.

Le 21 janvier, le juge Lefkowitz a estimé que le conseil ne pouvait pas rejeter en bloc l’ensemble du projet du fait de cette fermeture partielle de route et lui a demandé de se prononcer à nouveau ce lundi 1er février. Une date qu’attendaient de pied ferme les opposants au projet de campus qui doit regrouper à l’horizon 2019 les trois sites actuels de l’école franco-américaine. La Gedney Association, qui regroupe les riverains frondeurs, avait multiplié les appels à la mobilisation ces derniers jours, demandant à ses membres de se rendre à la salle du conseil dès 6pm (la réunion n’avait lieu qu’à 7:30pm) pour faire valoir leur opposition.

Lors de la réunion, le maire démocrate de White Plains Tom Roach a souligné que le conseil n’avait pas changé d’avis depuis la décision négative d’août dernier, et que la fermeture partielle de la route, Hathaway Lane, était indissociable du reste du projet.

Les deux parties – Ville de White Plains et FASNY – ont rendez-vous le 11 février devant le juge Lefkowitz.