Facebook recrute un Francais pour diriger son nouveau labo

« Ca y est, mon père est plus cool que moi. » C’est ce qu’a déclaré le fils de Yann LeCun lorsqu’il a appris que son père avait été nommé directeur du premier laboratoire de recherche de Facebook, consacré à l’intelligence artificielle. Mark Zuckerberg est venu l’annoncer à un congrès de chercheurs lundi 9 décembre, et la nouvelle a été relayée par Yann LeCun sur… Facebook.

Ce Français de 53 ans, qui se définit comme un vrai « geeky » (même s’il a coupé récemment sa queue de cheval), est enseignant-chercheur en informatique à la New York University depuis 2003. Il est l’un des experts mondiaux en deep learning, une branche de l’intelligence artificielle. Pour le commun des mortels, cette discipline vise à créer des machines capables de comprendre le sens d’une phrase ou d’une parole, de reconnaître des gens ou un lieu sur une photo, et d’aller toujours plus loin dans la connaissance des goûts et des affinités des personnes. Objectif : créer des systèmes capables de prendre des décisions à partir de ces données, de façon automatique.

“Facebook a déjà en interne de nombreux chercheurs, mais ceux-ci sont très orientés vers la recherche appliquée. Avec ce laboratoire, il y a une ambition de faire de la recherche de haut niveau, sur le long terme. C’est cela qui m’a plu. Facebook souhaite arriver à une compréhension plus poussée de ses utilisateurs, et démultiplier les possibilités actuelles”, résume Yann LeCun, qui s’installera dans son fauteuil de directeur chez Facebook le 1er janvier 2014.

« Une dizaine de chercheurs ont été recrutés, et l’équipe va grossir dans l’année qui vient », assure-t-il. C’est Marck Zuckerberg en personne qui l’a recruté– « une personne très intelligente et dédiée à sa cause », glisse-t-il. « Il est très impliqué dans ce projet de laboratoire. Le fait qu’il vienne parler à un congrès de chercheurs, où les PDG ne viennent jamais, n’est pas anodin. »

Ce père de trois enfants gardera ses fonctions à temps partiel à NYU, et naviguera entre les bureaux de Facebook à Londres, Menlo Park (siège de l’entreprise en Californie) et New York, où il continuera de résider. « Heureusement, j’habite Bleecker street, à coté de NYU et à quelques blocs des locaux de Facebook. Cela va aider », sourit-il.

Yann LeCun sera le seul Français dans le top management de Facebook. Mais pour lui, la France est déjà un souvenir lointain. Arrivé en 1988 aux Etats-Unis, dans la foulée de sa thèse à Jussieu, il a travaillé pendant 15 ans comme chercheur chez AT&T, dans le New Jersey. Il pensait rester deux ou trois ans aux Etats-Unis, et il n’en est jamais reparti.