FABA 2019: Einstein Studios élue “startup de l’année” à San Francisco

Les gagnants des FABA 2019. Crédit: Octamedia

Pour cette sixième édition des French American Business Awards (FABA), la French American Chamber of Commerce de San Francisco a fait salle comble: plus de deux-cents convives, dont le consul de France Emmanuel Lebrun-Damiens, se sont réunis jeudi 23 mai à l’hôtel Nikko, près de Union Square pour découvrir les lauréats de la cuvée 2019.

Le fil rouge de la soirée était l’innovation, à commencer par l’organisation des FABA: plusieurs discussions sont venues ponctuer la soirée, et cinq nouvelles catégories ont été ajoutées à cette édition, telles “French Spirit Investor”, “Special Leadership”, “Trends 2019: Leaders in AI”, “Young Tech Entrepreneur” et “Recent French investments in the Bay Area”.

Très attendu, le prix “Startup of the Year” est revenu à Einstein Studios: cette toute jeune entreprise utilise la réalité virtuelle pour enseigner aux enfants dyslexiques. Xavier Lesage Moretti, son PDG et un de ses créateurs, a captivé son audience en pitchant la mission d’Einstein Studios: “20% de la population est dyslexique, mais saviez-vous que 50% des scientifiques de la NASA et 40% des millionaires le sont aussi? En utilisant leurs qualités, comme la mémoire sensorielle ou leur habilité à penser dans l’espace, plutôt que d’essayer de corriger leurs défauts, nous proposons un environnement d’apprentissage différent qui leur correspond.ProcessOut, une entreprise de Fintech, a également reçu une mention spéciale du jury de spécialistes qui départageait les 18 startups en compétition.

Les domaines autres que la tech n’ont pas été oubliés: le prix de la “Wine Country Personality of the Year” revient à Nicolas Quillé (Crimson Wine Group), et Pauline Lhote (Domaine Chandon) remporte une mention dans la même catégorie. Boisset Collection remporte le prix “Wine Country Company of the Year”. Mathilde Froustey, danseuse étoile au San Francisco Ballet, a été couronnée par le prix “French Influence in Arts” qui récompense à la fois sa carrière de danseuse et la création de la Maison Oakland, qui accueille des artistes en résidence.

Alex Dayon, président de Salesforce, a remis le prix du “Young Tech Entrepreneur” à FarmWise, une entreprise qui développe des machines autonomes pour désherber les champs, alors que Checkr, qui permet de faire des background checks facilement, a reçu une mention spéciale. En intelligence artificielle, Luc Julia, CTO et SVP Innovation à Samsung Electronics a reçu le prix “Leader in AI innovation”.

Laurence Fabre, directrice de la FACCSF, et Antoine Villata, son président. Crédit: Octamedia.
Ron Conway (à g.) et Emmanuel Lebrun-Damiens, consul général de France à San Francisco. Crédit: Octamedia
Thomas Palomares (2eme en partant de la g.) et Sébastien Boyer de Farmwise, Alex Dayon de Salesforce, et Jonathan Perichon de Checkr. Crédit: Octamedia
Xavier Lesage Moretti (2eme en partant de la droite) remporte le prix de la Startup de l’Année pour Einstein Studios. Crédit: Octamedia

La marque de sport Décathlon a reçu, elle, le prix du “Recent French Investment in the Bay Area”: après l’ouverture d’un premier magasin en 2017 sur Market street à San Francisco, elle a ouvert une deuxième enseigne en avril dernier à Emeryville.

Ron Conway (à g.) remet le prix du Leadership à Stéphane Kasriel, CEO d’Upwork. Crédit: Octamedia

Pour conclure cette soirée de gala, le capital-risqueur Ron Conway a remis le prix du “Leadership” à Stéphane Kasriel, PDG de la plateforme de freelancing Upwork, récemment cotée en bourse. “Notre IPO va nous permettre de sensibiliser les entreprises aux réalités nouvelles du monde du travail: le temps partiel, travailler à distance, le handicap…“, a-t-il expliqué. “Actuellement, seul un petit nombre de freelanceurs trouve un poste sur Upwork, car nous n’avons pas assez d’offres d’emplois à proposer. Notre objectif est de faire changer les mentalités, en particulier dans les grands groupes européens, qui accordent encore trop d’importance au “présentiel” comme gage de productivité.” Le message est passé…