Les expulsions de Français pourraient augmenter aux Etats-Unis

ICE

Les expulsions d’Européens en situation irrégulière devraient augmenter en 2017, et les Français ne devraient pas échapper au phénomène. C’est l’un des enseignements des chiffres obtenus par l’agence de presse américaine Associated Press (AP) auprès de l’Immigration and Customs Enforcement (ICE), l’administration chargée de faire respecter les lois de l’immigration aux Etats-Unis.

Selon ces chiffres, 1.336 expulsions vers des pays européens ont eu lieu entre le 1er octobre 2016 et le 24 juin 2017, soit les neuf premiers mois de l’année fiscale 2017. Celle-ci se termine le 30 septembre 2017. À titre de comparaison, 1.456 expulsions ont été enregistrées pendant l’ensemble de l’année fiscale 2016 (1er octobre 2015-30 septembre 2016). ICE ne précise pas les raisons des expulsions (séjour illégal, crime…).

Les Français représentent une petite partie des expulsions: 51 cas ont été dénombrés depuis le 1er octobre, mais le chiffre de 59 de l’an dernier pourrait être facilement franchi avant le 30 septembre. Les Français sont derrière les Roumains (193 depuis le 1er octobre 2016), les Espagnols (117), les Britanniques (102), les Russes (81), les Polonais (74), les Italiens (71), les Turcs (66), les Ukrainiens (56) et les Hongrois (52).

Même si l’année fiscale est toujours en cours, les chiffres partiels dépassent déjà les chiffres totaux de l’an passé pour les Roumains, les Espagnols, les Italiens et les Turcs notamment. “Ça ne m’étonne pas du tout, explique Sophie Raven, avocate d’immigration à New York. ICE est plus agressive. L’agence s’est sentie coupée de ses moyens d’action sous l’administration Obama. Ils sont contents de ne plus avoir les mains liées“.

Selon l’avocate, l’augmentation pressentie du nombre d’expulsions d’Européens est surtout nourrie par le recours à l'”expedited removal”, qui permet de renvoyer dans son pays, sans passer devant un juge d’immigration, un individu qui est aux Etats-Unis illégalement depuis moins de deux ans. “Malgré le nombre important d’expulsions sous Obama, celui-ci n’a jamais utilisé cette procédure. Trump a décidé de la mettre en application“.

Au total, 167.350 expulsions ont eu lieu depuis le début de l’année fiscale 2017, selon les chiffres d’ICE rapportés par l’AP. Il y en a eu 240.255 pendant l’année fiscale 2016.