“Moi, candidat”: l’hebdo de la législative

Au sommaire de ce premier “Moi, candidat”, votre nouveau rendez-vous hebdo sur la législative partielle en Amérique du Nord (25 mai et 8 juin): les photos souvenir de Louis Giscard d’Estaing et Frédéric Lefebvre, Cyrille Giraud pas chaud pour une alliance avec le PS et la candidate du Parti Pirate se demande si elle peut être députée.

Soutien. Le nom de Danielle Auroi ne vous dit peut-être rien. Mais Louis Giscard d’Estaing (UDI) la connait bien. Et pour cause, l’écologiste l’a battu sur le fil dans son fief auvergnat lors de la législative de juin 2012. Aujourd’hui, elle semble déterminée à embêter “LGE” même de l’autre côté de l’Atlantique: elle affiche son soutien à son concurrent écologiste du moment Cyrille Giraud. Giscard serait vert… de rage.

Pas chaud. Cyrille Giraud (EELV) ne semble pas enthousiaste quand on lui soumet l’idée d’un ralliement au PS au second tour. Lu dans les colonnes du site d’information franco-québécois l’Outarde Libérée: « Il refuse de dire s’il se ralliera au Parti socialiste en cas de défaite au premier tour À Franck Scemama qui déclarait début avril : « on commence séparé, on finira ensemble », il répond : « On verra. » ». Pas facile l’amour.

Photos souvenir.  Jeudi, Frédéric Lefebvre (UMP) a posté sur twitter une photo qui vaut de l’or, pour lui en tout cas : un cliché pris avec Nicolas Sarkozy lors du déplacement de l’ancien président à Montréal. Un coup de com’ que Louis Giscard d’Estaing aurait pu reproduire à Dallas avec d’autres présidents. “LGE” était “invité”  à l’inauguration de la Bibliothèque présidentielle des Bush. Barack Obama, Bush Senior et Junior, Bill Clinton et Jimmy Carter y ont participé. Mais le candidat de l’UDI n’a pu rapporter de cliché présidentiel lors de cette virée texane, si ce n’est une photo de lui posant devant l’écran géant de la cérémonie, au moment du discours d’Obama. Dallas, ton univers impitoyable.

Mariage pour tous. Franck Scemama (PS) se félicite de l’adoption du mariage pour tous en France : « C’est un beau jour pour les droits de l’homme dans notre pays, car la France raye ainsi de la loi une des dernières discriminations institutionnelles qui touchaient les homosexuels. Dans le contexte des violences qui ont entaché le débat sur ce texte, il est d’autant plus important que la majorité socialiste se montre ferme, convaincue et soudée ».

Et paf. Damien Regnard (RFE) ne décolère pas contre les parachutés, Frédéric Lefebvre et Louis Giscard d’Estaing. A l’Outarde Libérée, il annonce la couleur : “Si je suis élu des Français d’Amérique du nord, j’envisage très sérieusement de proposer que les parachutages de cette sorte deviennent totalement illégitimes, et que pour pouvoir se présenter dans une circonscription, on y soit résident depuis au moins deux ans.

Et encore paf. Autre para-chahuteur, Nicolas Druet (MoDem) qui tacle « LGE » et Frédéric Lefebvre sur son site de campagne. Il critique la proposition du premier de réserver aux Français des places dans les maisons de retraite nord-américaine. Quant au second, il l’accuse d’« envoyer des messages clientélistes et communautaristes les plus éhontés » (référence à sa sortie contre la tenue du premier tour de l’élection un samedi, jour de shabbat). « Pour représenter les Français de l’étranger, pas besoin de chercher en France, on a ce qu’il faut ici ! ».

Yes, she can. Véronique Vermorel, 22 ans, candidate du Parti Pirate, se demande sur son blog si elle sera à la hauteur de la fonction de député. Oui, répond-elle, en postant une photo de la rixe qui a éclaté dans l’hémicycle lors de l’examen du texte final du mariage pour tous. « N’ayez crainte non plus que ma voix ne se fasse pas entendre dans cette ambiance très… « virile », je parle fort et ne recule pas quand il s’agit de démocratie ! N’ayez pas non plus peur pour ma sécurité physique : je suis ceinture marron de karaté! ».