Escapade dans le parc national des Everglades

© Grégory Durieu

Un plongeon au coeur des Everglades est une bonne option pour se mettre au vert. Loin du tumulte de la ville, vous pourrez arpenter, à pied ou à vélo, l’un des nombreux chemins de randonnée du parc national créé en 1934 pour protéger un écosystème fragile, tout en admirant une multitude d’oiseaux, des lamantins ou encore quelques alligators. Même s’il couvre une surface de plus de 600.000 hectares à la pointe sud de la Floride, seule une infime partie est accessible aux amoureux de la faune et de la flore via le Tamiami Trail au Nord et près d’Homestead au Sud.

Shark Valley

 © Grégory Durieu

Reliant Miami sur le littoral atlantique à Tampa sur la côte du golfe du Mexique, le Tamiami Trail est l’artère la plus fréquentée afin de découvrir les richesses du parc national des Everglades. Pour une première approche, arrêtez-vous à Shark Valley, un lieu-dit où vous pourrez vous balader à proximité d’alligators vivant en pleine liberté le long d’une piste asphaltée formant une boucle d’une vingtaine de kilomètres. Les cyclotouristes, quant à eux, s’empresseront de louer des vélos au Shark Valley Visitor Center, tandis que les moins sportifs apprécieront de s’installer confortablement à bord d’un tram le temps d’une visite commentée de deux heures par un ranger du parc national. Au bout du chemin, la Shark Valley Observation Tower, une tour d’observation haute d’une quinzaine de mètres, offre une vue imprenable sur les environs.

Une balade en hydroglisseur

 © Grégory Durieu

Si Shark Valley constitue un moyen efficace de découvrir le parc national des Everglades, il existe cependant d’autres manières d’explorer les lieux, comme une virée en hydroglisseur. Idéale pour arpenter la zone, cette embarcation à fond plat propulsée par une gigantesque hélice aérienne permet d’approcher au plus près le maître des lieux, l’alligator, et de s’enfoncer dans la prairie humide. Souvent considéré à tort comme un vaste marécage, le parc national des Everglades est en réalité une immense rivière peu profonde qui s’écoule imperceptiblement vers le sud-ouest jusqu’à la baie de Floride, alimentée par la rivière Kissimmee et le lac Okeechobee.

 © Grégory Durieu

La plupart des prestataires se sont installés le long du Tamiami Trail, vous n’aurez pas de peine à les trouver. L’Everglades Safari Park, dont les immenses panneaux publicitaires se succèdent le long de la route pour vous inciter à vous arrêter, offre des tours combinés à des spectacles animaliers avec des alligators. D’autres prestataires comme Miami Off Road proposent une expérience plus intimiste en français. Et certains lieux comme le Miccosukee Indian Village, un village traditionnel entièrement reconstitué, permettent de préserver la culture amérindienne et l’histoire des tribus de la région.

Big Cypress National Preserve

 © Grégory Durieu

En continuant votre route vers l’ouest sur le Tamiami Trail, vous pénétrerez au sein de la Big Cypress National Preserve, dont l’accès est gratuit. Cette réserve abrite un écosystème différent dominé notamment par d’immenses forêts de conifères tropicales. L’Oasis Visitor Center propose de nombreuses expositions permettant de se familiariser avec la faune et la flore de cette zone. Vous pourrez aussi faire une halte à la Big Cypress Galery située à proximité. Cette galerie d’art expose les clichés du talentueux photographe américain Clyde Butcher qui subliment les paysages de la région. En empruntant la Loop Road, une route scénique longue d’une quarantaine de kilomètres, vous traverserez une forêt humide de pins et de cyprès et aurez ainsi un aperçu de la végétation luxuriante de la zone.

Everglades City

 © Grégory Durieu

Créé au début du XXème siècle pour accueillir les ouvriers travaillant à la construction du Tamiami Trail, Everglades City est aujourd’hui un petit village de pêcheurs dans lequel quelque 500 âmes résident. Installé près de la marina, le Gulf Coast Visitor Center propose de partir explorer les Ten Thousand Islands, un labyrinthe d’îles de palétuviers et de voies navigables dans la baie de Floride. Lamantins, dauphins et balbuzards cohabitent dans cette zone d’eau salée du parc national des Everglades. De retour sur la terre ferme, prenez la direction du Museum of the Everglades, un petit musée aménagé dans l’ancien lavoir du village qui présente une collection retraçant l’aventure humaine dans la région.

Homestead

 © City of Homestead

Porte d’entrée des Everglades, fondée en 1913 à mi-chemin entre Miami et l’archipel des Keys, Homestead est la deuxième plus ancienne municipalité du comté de Miami-Dade. Richesses incontestées de la région, les exploitations agricoles s’étendent à perte de vue. Véritable institution dans la ville, Robert Is Here dispose de stands colorés regorgeant de fruits et légumes locaux et exotiques allant des caramboles aux sapotes en passant par les papayes et les mangues. Vous pourrez aussi découvrir les innombrables variétés fruitières cultivées dans la région au Fruit & Spice Park, un écrin de verdure d’une trentaine d’hectares abritant bananiers, manguiers et autres arbres fruitiers.

 © Grégory Durieu

En poursuivant votre route vers l’ouest, Homestead s’éloigne pour laisser place à un décor beaucoup plus sauvage, parsemé de forêts de pins et de mangroves. Longue d’une soixantaine de kilomètres, l’Ingraham Highway permet de s’enfoncer véritablement au coeur de la partie Sud des Everglades avant de déboucher sur Flamingo, un petit village surnommé « Bout du monde » par les pionniers qui y ont établi leur campement à la fin du XIXème siècle.

 © Grégory Durieu

L’entrée dans le parc national s’effectue au Ernest F. Coe Visitor Center puis, tout au long de la route, vous aurez l’occasion de faire plusieurs haltes afin d’emprunter des chemins balisés. À la première bifurcation, le Royal Palm Visitor Center donne accès à deux sentiers de randonnées, l’Anhinga Trail et le Gumbo Limbo Trail qui vous donneront un bon aperçu de la faune et de la flore de la région. La route s’achève enfin au Flamingo Visitor Center et sa marina depuis laquelle vous pourrez faire une croisière dans la baie de Floride ou vous promener le long des quais pour tenter d’apercevoir quelques alligators et lamantins.

 © Grégory Durieu