Eric Ripert: repas 3 étoiles pour le personnel médical de New York

©Lori Cannava

Comme tous les autres restaurants new-yorkais, le prestigieux Bernardin est fermé depuis deux mois. Mais Eric Ripert, le chef et co-propriétaire, est resté en cuisine.

“Depuis la semaine dernière, nous servons 400 repas à du personnel soignant venu en renfort de la crise sanitaire à New York” explique-t-il. Ils sont infirmiers ou médecins et sont venus d’autres Etats du pays pour prêter main forte à la Big Appel. “Afin d’apporter notre soutien à ce corps médical expatrié, nous leur préparons un repas différent pour chaque soir, qui leur est livré directement à leur hôtel” raconte le chef français.

Le restaurant, et bien d’autres à New York, est supporté dans son initiative par les organisations World Central Kitchen et City Harvest. Eric Ripert connaît bien cette dernière, qui lutte contre la faim à New York. Il en est vice-président. “Chaque année, on fournit à peu près 31 millions de kgs de nourriture dans la ville de New York avec 22 camions” raconte-t-il. World Central Kitchen est implantée plus largement dans le monde et a développé une opération de secours alimentaire pour servir des repas au personnel médical, aux personnes âgées et aux enfants, entre autres. 

Chef Eric Ripert ©Lori Cannava

“Nous continuerons tant qu’il y aura de la demande”

Le restaurant a dû licencier la quasi totalité de son personnel et la cuisine a une allure bien différente. Il ne sont plus que 4 contre 70 auparavant. Tous équipés de masques, de gants et respectant les règles de distanciation, les cuisiniers préparent 400 repas par semaine. Chaque jour, les repas varient et se composent d’une viande ou d’un poisson, d’un légume vert et d’un aliment plus consistant comme la pomme de terre ou la semoule. La semaine dernière, les destinataires ont pu déguster un boeuf bourguignon.

Pour le chef français, déjà très engagé d’ordinaire, l’opération est aussi une manière de passer une période particulièrement difficile pour le monde de la restauration, tout en aidant la communauté. Eric Ripert le sait, une réouverture de son restaurant est encore une perspective lointaine. “Pour le moment nous attendons les recommandations du gouvernement de New York”. En attendant, il va continuer à servir à manger à ceux qui servent les autres.