Emilie, 13 ans, étoile de Casse-noisette à New York

Infos pratiques

Casse-noisette (Nutcracker)

Jusqu'au dimanche 21 décembre

Peter Jay Sharp Building, BAM Howard Gilman Opera House, 30 Lafayette Avenue, Brooklyn, New York

A partir de 20$

Site ici

Créé en 1892 à Moscou, Casse-noisette avait tout pour devenir un must de Noël: l’histoire, la musique, mais surtout le rôle central donné aux enfants. Chaque année, des centaines de représentation de Nutcracker à travers les Etats-Unis donnent à des petits danseurs de grand talent l’occasion de vivre leur rêve. Et tout en haut de cette affiche, au côté des étoiles de la danse américaine, s’est glissée Emilie Trauchessec, une jeune française de New York, qui tient le rôle vedette de Clara dans la version de l’American Ballet Theater (au BAM jusqu’au 21 décembre), célébrée par la critique.

Hasard des castings, l’autre adolescent vedette de cette production est aussi un français, Justin Souriau-Levin, lumineux dans le rôle de la souris qu’il tient depuis 4 ans. Emilie Trauchessec vit, elle, ses débuts à ce niveau. Née dans la grosse pomme, d’un père français et d’une mère canadienne, la blondinette s’est mise à la danse un peu par hasard, raconte-t-elle de sa voix timide: “des parents de mes amies ont organisé quand j’étais en petite section des cours après l’école, avec les autres filles de la classe“. Elle finit par y prendre goût, et s’inscrit dans une petite école de danse. Pendant quelques années, son studio sera ainsi “le sous-sol d’un appartement“.

Et puis un jour, l’une de ses professeures lui soumet l’idée d’entrer au prestigieux American Ballet Theater. Sa maman, qui “ne connaissait rien à la danse” est un peu “étonnée” de cette proposition, mais pas moins fière. Emilie passe alors des auditions, avec le soutien de ses parents franco-canadiens. Elle sera admise dans la prestigieuse institution à l’âge de 9 ans et demi.

Douée, elle y saute les classes, et danse avec des filles “âgées de deux à trois ans de plus“. Depuis septembre, elle a d’ailleurs franchi une étape supplémentaire : entrer en “pre-professionnal“, “une super nouvelle“. Elle revêt désormais son tutu au moins cinq fois par semaine, “plus le samedi souvent, toute la journée“, sans compter les spectacles.

Inscrite au Lycée français, où elle est “très bonne élève“, dit sa maman, Emilie jongle désormais entre danse et école. Pour être une bonne danseuse, il faut savoir “être organisée“. Depuis le 12 décembre, elle est chaque soir sur scène au BAM, pour un rôle qu’elle se dit “très surprise” d”avoir obtenu, surtout parce qu’elle était “trop grande pour les costumes, qu’ils gardent d’une année sur l’autre, parce qu’ils sont très chers“.

Mais c’était sans compter sa maman, qui “a envoyé un mail au chorégraphe pour lui demander si je pouvais quand même auditionner“. Lorsqu’après un suspens interminable, Emilie Trauchessec apprend qu’elle est sélectionnée, c’est la “grande surprise“. “J”étais très contente“, nous dit-elle.

Jusqu’au dimanche 21, elle est sur la scène du BAM au moins une fois par jour, pour jouer cette pièce qu’elle connait bien : “je l’avais déjà jouée une fois, à ma petite école, mais bon, c’était un petit truc, pas comme cette fois, et puis je jouais seulement un petit soldat“.

Cette fois, elle y interprètera la plupart du temps Clara, l’héroïne. Parfois, elle jouera uniquement des rôles plus secondaires : “quand les danseurs principaux ne sont pas les mêmes, c’est une autre fille qui joue Clara, parce qu’il faut qu’on leur ressemble un minimum“, ces danseurs ayant le rôle de “Clara et son prince”, quelques années plus tard.

Même si Emilie Trauchessec nous a avoué que cette vie mouvementée n’était pas toujours facile, “surtout quand on a des évaluations à l’école“, elle ne regrette absolument pas son choix. Sa maman non plus d’ailleurs, elle qui “a tout appris de [sa] fille“, et qui est ravie de l’American Ballet Theater et “leur façon d’enseigner“.

Emilie Trauchessec n’a désormais plus qu’un rêve en tête : “devenir danseuse“. Elle ne devrait d’ailleurs pas tarder à jouer un autre grand ballet à New York, La Belle au Bois Dormant. Ce ballet sera également chorégraphié par Alexei Ratmansky, et devrait avoir lieu en mai ou juin prochain…

 

Infos pratiques

Casse-noisette (Nutcracker)

Jusqu'au dimanche 21 décembre

Peter Jay Sharp Building, BAM Howard Gilman Opera House, 30 Lafayette Avenue, Brooklyn, New York

A partir de 20$

Site ici