Elles Project, les entrepreneuses francophones s’entraident à Miami

Elles Project
Laurence Verriez (à droite) et Mylène Carreres ont lancé Elles Project à Miami © Lea Grandvalet

En savoir plus

Elles Project
Site ici

Initiée à Miami par deux Françaises dans la finance, Laurence Verriez et Mylène Carreres, l’organisation à but non lucratif Elles Project a pour mission de mettre en réseau et fédérer les femmes entrepreneuses de la communauté francophone. 

« L’aventure entrepreneuriale peut être semée d’embûches et les périodes de doute sont inévitables », indique Laurence Verriez, installée depuis plus de vingt ans aux États-Unis, qui s’est lancée en 2016 dans le monde de l’entrepreneuriat. « J’ai eu la chance d’être bien entourée par des personnes qui m’ont apporté un soutien moral et de nombreux conseils me permettant ainsi de mener à bien mon projet », raconte la jeune quadra qui souhaite aujourd’hui reproduire ce cercle d’amies à plus grande échelle.

Après plusieurs mois de réflexion et épaulées par plusieurs amies, Laurence Verriez et Mylène Carreres, elle aussi jeune entrepreneuse, ont lancé Elles Project, une organisation à destination d’un public exclusivement féminin. « Entre femmes, nous sommes bienveillantes, souligne la co-fondatrice. Il est primordial de se soutenir mutuellement car une femme seule a du pouvoir mais collectivement nous avons de l’impact ».

L’organisation, qui repose sur le volontariat, veut rassembler les entrepreneuses francophones de Miami autour de rendez-vous divers: des tables-rondes, des rencontres d’affaires, ainsi que des conférences menées par des femmes venant partager un témoignage sur leur parcours professionnel. « Chacune peut alors partager son expérience afin que les autres s’en inspirent et ainsi prospérent ».

Elles Project entend par ailleurs organiser des soirées à thème mensuelles pour permettre à ses membres d’échanger dans une ambiance conviviale. L’organisation souhaite également mener régulièrement des actions humanitaires. « Nous sommes là pour épauler nos membres mais aussi pour venir en aide à ceux qui en ont également besoin », explique Laurence Verriez qui prévoit ainsi de participer à des opérations de nettoyage de plages ou encore de participer à des courses caritatives. « Cela permet également de souder notre groupe et d’apprendre à mieux nous connaître »

Pour rejoindre ce réseau dynamique, qui compte d’ores-et-déjà plus d’une vingtaine de membres, chacune des entrepreneuses francophones peut souscrire à un abonnement mensuel fonctionnant actuellement sur le principe du parrainage. « Nous souhaitons miser sur une organisation qualitative plutôt que quantitative, insiste la co-fondatrice. Il est important de rassembler des femmes qui se connaissent et qui ont envie de développer un projet tout en donnant un peu de leur temps ».

En savoir plus

Elles Project
Site ici