Election consulaire à Washington: “Nous sommes au travail depuis 30 ans !”

Pour en savoir plus

Site ici 



Facebook ici



Twitter ici

Quatre questions à Monique Curioni, tête-de-liste de “Français de gauche, citoyens et solidaires”.

Pour rappel, les élections consulaires ont lieu du 14 au 20 mai jusqu’à midi heure de Paris pour le vote par Internet et en personne à l’urne le 24 mai (dans le bureau indiqué par courrier par votre consulat).

Lire: Elections consulaires: à quoi ça sert?

Lire: Nos interviews des autres listes 

Trois choses que l’on sait (ou pas) sur vous et vos liens avec la circonscription.

Je suis arrivée avec ma famille pour un séjour temporaire qui s’est prolongé et notre retour en France a été reporté sine die : C’est un schéma d’expatriation partagé par nombre de mes compatriotes. J’ai une bonne connaissance des problèmes qui se posent à chaque étape de l’installation et de l’intégration dans le pays d’accueil.

Je suis engagée depuis presque 20 ans au sein du monde associatif local. Je suis très honorée que notre liste, qui représente d’ailleurs une grande diversité d’âge, de professions et de lieux, ait décidé de me confier la responsabilité de la conduire.

Les conseillers consulaires n’auront qu’un rôle consultatif. Qu’est-ce que cette élection va changer pour les Français de la circonscription?

Nos compatriotes auront des représentants qui connaitront la réalité  locale. Il y a des différences parfois importantes entre les circonscriptions. Ces élus pourront faire des propositions plus adaptées aux spécificités du terrain et en assurer le suivi. Ils auront également un contact plus direct et régulier avec leurs compatriotes.

Fiscalité, éducation, santé… Les propositions des listes se ressemblent souvent. Quelle est l’idée ou les idées qui vous distinguent des autres?

La connaissance et l’action de terrain : Nous sommes au travail depuis 30 ans !

Nous appartenons au réseau mondial “Français du Monde” qui soutient notre liste et assure une assistance à tous les Français et les tient régulièrement informés. Nous pouvons contacter nos parlementaires ou des experts qui constituent des relais efficaces nous permettant de répondre aux demandes qui nous sont adressées.

Quels seraient vos deux dossiers prioritaires? Et pourquoi?

Le développement d’une offre éducative dynamique et diverse par la promotion des formules agréées par l’AEFE (l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger), le soutien aux initiatives locales et la mise en réseau des informations concernant  les structures existantes. Aujourd’hui, dans notre circonscription, l’offre éducative en français ou bilingue n’est pas assez connue, trop peu organisée, si l’on compare par exemple avec ce qui se passe à New York.

L’accueil des jeunes arrivants sera également un dossier prioritaire : Ces jeunes arrivants doivent souvent faire des choix importants dès leur arrivée, sans avoir suffisamment d’information. Ils ne se tournent pas spontanément vers l’administration consulaire ou les associations d’accueil qui s’adressent plutôt aux familles. Nous devons adopter une démarche proactive et aller à leur rencontre.

Pour en savoir plus

Site ici 



Facebook ici



Twitter ici