Election consulaire à New York: “Aider fait partie de mon ADN”

Pour en savoir plus

 

Site internet ici

Facebook ici

 

Twitter ici

 

Quatre questions à Gérard Epelbaum, tête-de-liste pour l'”Union des Français d’Amérique, liste UFE, UMP, de la droite et du centre”  soutenue par l’UFE (Union des Français de l’étranger) et l’UMP (Union pour un Mouvement populaire).

Pour rappel, les élections consulaires ont lieu du 14 au 20 mai jusqu’à midi heure de Paris pour le vote par Internet et en personne à l’urne le 24 mai (dans le bureau indiqué par courrier par votre consulat)

Lire aussi: Elections consulaires: à quoi ça sert?

Lire aussi: Nos interviews des autres listes de la circonscription 

Trois choses que l’on sait (ou pas) sur vous et sur votre lien avec la circonscription.

Ecouter, soigner (je suis médecin), aider fait partie de mon ADN. Mon engagement au service de nos concitoyens est un élément essentiel de ma vie. Elu Président du Comité des associations françaises (68 associations) et de l’UFE de New York, Vice-Président de l’Entraide française, j’ai souhaité mettre mon énergie pour aider mes compatriotes. J’ai constitué notre liste en m’entourant de personnes qui partagent ce sens de l’engagement au service de notre communauté et ont les compétences nécessaires pour être de bons élus.

J’ai un lien fort avec notre circonscription.  J’ai exercé dans le Queens à Forest Hills et dans le Connecticut avant de m’installer à New York. Ma compagne est originaire du New Jersey où je passe beaucoup de mon temps libre près de Montclair.  Cette circonscription est incroyable : elle concentre tellement d’énergie et de possibilités. Mes lieux préférés pour me relaxer entre amis le week-end: Williamsburg et Carroll Garden à Brooklyn. Mon péché mignon : les crêpes, un comble pour un dentiste !

Sur notre liste : elle présente la candidate la plus jeune et des candidats aux parcours exceptionnels : beaucoup sont décorés des ordres et distinctions les plus honorifiques.

Les conseillers consulaires n’auront qu’un rôle consultatif. Qu’est-ce que cette élection va changer pour les Français de la circonscription?

Le changement concret pour nos compatriotes: des interlocuteurs identifiés et proches d’eux pour les représenter. Cette élection est une première dans l’histoire de la représentation des Français de l’étranger. C’est une chance de pouvoir apporter des réponses, une écoute et une aide locales à des préoccupations locales. Ce mandat sera ce que les conseillers élus en feront. Il est fondamental d’élire des individus susceptibles de peser efficacement sur les dossiers qu’ils défendront. C’est le cas de notre équipe. Nous serons aussi les grands électeurs qui éliront les conseillers à l’AFE et les Sénateurs. C’est un rôle essentiel à jouer dans la désignation de la représentation nationale qui votera les lois qui nous concerneront. Nous avons le pouvoir de faire basculer le Sénat.

Fiscalité, éducation, santé… Les propositions des listes se ressemblent souvent. Quelle est l’idée ou les idées qui vous distinguent des autres?

Notre méthode d’action, nos réseaux et notre expérience nous distinguent. Dès le lendemain de l’élection nous serons opérationnels : nous siégeons déjà dans les commissions au Consulat, nous maîtrisons les canaux d’action et avons des relais pour assurer une efficacité maximale. Les seuls à avoir le soutien du Député, de nos Sénateurs et de l’UFE, ce qui facilitera la résolution des dossiers. Sans ambiguïté nous voterons pour des Sénateurs qui porteront nos valeurs.

Quels seraient vos deux dossiers prioritaires ? Et pourquoi?

L’éducation, le rayonnement de la culture et de la langue française sont nos grandes priorités. Cela passe par une politique ambitieuse en faveur de l’accessibilité à l’enseignement français à l’étranger, le développement de programmes bilingues, la reconnaissance des diplômes, le soutien aux évènements culturels et initiatives en faveur de la francophonie.  La fluidité des échanges entre la France et notre circonscription aura toute notre attention (aide à l’installation, aide au retour en France, soutien de projets en France..).

La fiscalité: dossier, économique, sur lequel nous serons vigilants (lutter contre les tentatives de double imposition, contre la CSG et la CRDS sur les revenus fonciers et patrimoniaux, contre l’impossibilité de bénéficier de l’abattement sur les plus-values immobilières, etc..). Pour une fiscalité juste, solidaire favorisant les investissements en France, c’est l’intérêt de tous. Deux dossiers parmi d’autres, au premier rang desquels la protection sociale et la retraite, particulièrement importants aux yeux de nos compatriotes.

Pour en savoir plus

 

Site internet ici

Facebook ici

 

Twitter ici