Avec Edition Photo, la galerie d’art passe au salon

Pour en savoir plus

 

Le site d'Edition Photo ici

La porte s’ouvre sur un appartement spacieux, avec cuisine ouverte sur une lumineuse salle à manger, salon coquet et immenses baies vitrées donnant sur SoHo. Cet appartement « chicos », qui appartient à une collectionneuse, est rempli de photographies. Et pour cause, il a été transformé en véritable galerie pour accueillir le lancement new-yorkais d’Edition Photo.

Cette start-up de l’art fondée par le franco-autrichien Georg Leutner, permet aux collectionneurs de recevoir directement chez eux pour un temps limité trois travaux de jeunes talents de la photographie. Avant de décider s’ils veulent mettre la main à la poche ou non. Edition Photo se charge de trouver les artistes (au nombre de cinq aujourd’hui, dont trois Français) et les collectionneurs. Les premiers disposent ainsi d’un “pool” d’acheteurs potentiels, et les seconds découvrent des artistes qui n’ont pas encore la notoriété pour être exposés dans les galeries.

La question était, explique Georg Leutner, comment développer, dans le monde réel avec ses impératifs économiques, un artiste qui a des choses importantes à dire. On ne peut pas le faire en louant une galerie au fin fond de je-ne-sais-où. Personne ne viendra, à part cinq  copains lors du vernissage“.

Issu d’une famille de spécialistes de la photographie, Georg Leutner est collectionneur lui-même. Il a lancé Edition Photo à Paris en 2012 face à la difficulté des jeunes photographes à montrer leurs travaux dans les galeries. “Dans une galerie, il faut vendre les œuvres très cher. Ca ne marche pas pour les artistes peu reconnus. Il fallait trouver une autre formule“. En amenant directement les œuvres dans le salon du collectionneur, il a voulu réduire au strict minimum la barrière du coût. Et “c’est autre chose de voir la photo sur son mur”, glisse-t-il.

Pour les collectionneurs, rejoindre Edition Photo est gratuit. Il suffit de se manifester auprès de l’organisme. Celui-ci prend en charge, après sélection des clichés par le collectionneur, les frais de tirage, d’envoi et d’assurance. Les frais sont couverts par les ventes – Edition Photo récupère la moitié du montant de la transaction. Les œuvres disponibles le sont avant qu’elles n’arrivent sur le marché, ce qui leur permet d’être vendues à bas prix.

A New York – “le plus important marché de l’art au monde” – et dans le reste des Etats-Unis, M. Leutner veut créer une “masse critique de collectionneurs” en faisant jouer le bouche-à-oreille. Son objectif: trouver 1.000 acheteurs potentiels pour une “quinzaine” d’artistes. Français en majorité. “La France est le berceau de la culture, dit-il. La photographie a été inventée en France. Il est dommage qu’on ne voit que des artistes américains dans les magazines français“.

Pour en savoir plus

 

Le site d'Edition Photo ici