EDF, champion de l’énergie éolienne au Texas

Depuis le 1er janvier, le crédit d’impôt pour les investissements dans les parcs éoliens aux Etats-Unis n’est plus. Mais la filiale américaine d’EDF Energies Nouvelles ne semble pas décidée à ralentir le rythme des ses acquisitions dans le secteur.

Basée à San Diego, en Californie, où elle possède un parc de 150 MW depuis 2008 (Shiloh II, ayant suivi de près le premier projet éolien américain de la société : Fenton, ouvert dans le Minnesota en 2007), EDF Renewable Energy vient en effet d’annoncer l’acquisition d’un parc de 194 MW au Texas (sans toutefois en dévoiler le prix). « Initialement développé par Cielo Wind Power LP », le parc Spinning Spur est le troisième du nom et le sixième projet d’EDF RE dans l’Etat, qui est le premier des Etats-Unis dans le domaine de l’énergie éolienne en plus d’être un centre pétrolier.

Prévu pour 2015, Spinning Spur III « tirera profit des nouvelles lignes Ercot de transmission de l’énergie éolienne dans les zones de l’Etat affichant une forte demande d’électricité », précise EDF RE dans un communiqué. Et pour Tristan Grimbert, président d’EDF RE, « les acquisitions de projets en cours de développement comme celle réalisée au Texas permettent aussi de bénéficier de l’expérience récemment acquise dans l’Etat ».

Le Lone Star State représente désormais « plus de 40 % de la capacité de production actuelle et en cours de construction aux Etats-Unis », qui s’élève à plus d’un millier de mégawatts avec ce nouvel investissement (sachant que le parc éolien américain frôle les 30 gigawatts). Et EDF RE de souligner la faible part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique états-unien (9 %), tandis que l’entreprise s’attend à ce que la demande américaine d’électricité s’accroisse de 20 % dans les deux décennies à venir.

 

Photo : EDF RE