Renaud Dutreil avec Lefebvre, Clara Gaymard avec Giscard

Deux jours, deux soutiens. Louis Giscard d’Estaing s’est affiché mercredi à New York au côté de Clara Gaymard, patronne de GE France et épouse de l’ancien ministre de l’économie Hervé Gaymard. Renaud Dutreil, ancien ministre des PME, vote Frédéric Lefebvre.

« Louis est drôle, sympathique et un ami ». Quand on apprécie quelqu’un, pourquoi ne pas le dire en public, surtout quand l’ami en question est en campagne pour devenir député.

Les mots sont de Clara Gaymard, patronne de General Electric France, et « Louis » n’est autre que Louis Giscard d’Estaing, candidat de l’UDI à la législative partielle en Amérique du Nord. Venue au Consulat de France à New York, mercredi, à l’invitation du fils de l’ancien président pour parler de l’attractivité et de la compétitivité de la France, elle a distillé quelques mots doux pour son candidat d’ami, qu’elle a côtoyé lorsqu’il était président de Groupe d’Amitié France-Etats-Unis à l’Assemblée. «Louis dit la vérité avec des mots simples ». Ou encore : « On ne peut que l’aimer ». Les 130 personnes dans le public ont apprécié. Nul doute que l’UMP aussi : Clara Gaymard n’est autre que l’épouse d’Hervé Gaymard, ancien ministre de l’économie et de l’agriculture de Jacques Chirac, député UMP de Savoie et vice-président du parti… qui a refusé d’apporter son soutien à M. Giscard d’Estaing lorsqu’il l’a sollicité pour cette législative. Elle dirige aussi la chambre de commerce américaine à Paris. Elle était à New York dans le cadre de ses activités à GE.

Pour sa part, Frédéric Lefebvre (UMP) a annoncé, jeudi, le soutien d’un nom connu de la vie politique hexagonale et de la communauté française de New York. Renaud Dutreil, ancien ministre des PME, de l’artisanat et des professions libérales de Jacques Chirac et co-fondateur de l’UMP. Président de la filiale américaine de LVMH jusqu’à l’an dernier, M. Dutreil s’était abstenu de toute prise de position politique depuis son départ de France en 2008. Il sort du silence pour dénoncer dans un communiqué « le déclin et l’isolement de la France » et « le péril auquel la France s’expose en se repliant sur elle-même ». « L’UMP incarne l’opposition à la politique actuelle et une meilleure compréhension des réformes à entreprendre en France. Je vous invite à voter sans hésiter pour Frédéric, afin que le message des Français d’Amérique du Nord soit clair et simple. » Après LVMH, Renaud Dutreil a lancé sa propre société, La Manufacture des marques, un fonds d’investissement spécialisé dans la relance de marques.

Photo: page Facebook Tous avec Louis