Donald Trump aime bien les Gilets jaunes

Donald Trump DR

Donald Trump s’est trouvé de nouveaux amis en France, et cela ne va pas plaire à Emmanuel Macron. En 24 heures, le locataire de la Maison-Blanche a évoqué les manifestations des Gilets jaunes à deux reprises sur son outil de communication favori, Twitter, où il compte plus de 56 millions de “followers”.

Dans un tweet posté le 4 décembre, le président américain a utilisé le mouvement de protestation pour taquiner son ex-meilleur ami Emmanuel Macron. “Je suis heureux que mon ami Emmanuel Macron et les manifestants à Paris soient tombés d’accord sur la conclusion à laquelle j’avais abouti il y a deux ans, a-t-il écrit. L’accord de Paris est fondamentalement mauvais car il provoque une hausse des prix de l’énergie pour les pays responsables, tout en donnant un blanc-seing à certains des pires pollueurs au monde.” 

L’Elysée n’a pas souhaité commenter ce message qui tombe à un moment de refroidissement des relations entre les deux hommes en raison de différends sur le commerce, le climat et le multilatéralisme.

Donald Trump a aussi retweeté un tweet au contenu presque entièrement faux écrit par Charlie Kirk, une jeune figure de la droite conservatrice aux Etats-Unis. Celui-ci explique qu’il y a “des émeutes socialistes en France à cause de taxes gauchistes radicales sur le carburant“, ajoutant que les “médias en parlent à peine“.

Les Etats-Unis sont en plein boom, l’Europe brûle. Ils veulent dissimuler la rébellion de la classe moyenne face au marxisme culturel. ‘Nous voulons Trump’ chanté dans les rues de Paris“, a écrit l’Américain de 25 ans à ses 842.000 “followers” le 3 décembre. Le message a été re-tweeté près de 28.000 fois.

Plusieurs médias américains ont immédiatement remis en question la véracité du contenu de ce tweet. “Rien dans le tweet ne peut pas être plus éloigné de la vérité“, explique notamment le site d’information Vox. “Les manifestants sont surtout issus des classes laborieuses et sont en colère contre celui qu’ils perçoivent comme un président élitiste coupé des réalités et dont les politiques favorisent les riches et les entreprises au détriment des Français des couches populaires. Tout l’inverse de la rébellion de la classe moyenne contre le marxisme culturel“, évoquée par Charlie Kirk.

Il n’apporte pas non plus la preuve que des chants pro-Trump ont été lancés à Paris – une “infox” reprise également par le commentateur politique conservateur Rush Limbaugh. Il est possible que ses affirmations reposent sur une vidéo enregistrée… à Londres, comme le précise le site Newsweek. Un porte-parole de Charlie Kirk n’a pas répondu à notre demande de commentaire.