Dix jours dans les grands parcs américains: itinéraire à partir de Las Vegas

Vous l’avez entendu mille fois : les grands parcs de l’ouest américain, c’est le must de tout voyage aux Etats-Unis. Il n’y a rien de plus dépaysant : vous êtes en plein dans le mythe américain.

S’il existe des tas d’itinéraires possibles, on en a testé un, que l’on vous recommande, car il permet de voir des choses spectaculaires et très différentes, avec des temps de trajet raisonnables. On trouve facilement des motels et campings aux abords de toutes ces étapes, dans des bourgades sans grand charme dédiées à l’hébergement. On attend aussi vos bons plans en commentaire.

Jour 1 : Las Vegas – Zion (trajet depuis Las Vegas : 258 km)

Arrivés le matin à Las Vegas, on a passé quelques heures à visiter cette ville bizarre, capitale des excès ou du mauvais goût, mais qui reste fascinante. A faire : se balader dans des casinos-villes (le Bellagio, le Venetian, le Paris-Las Vegas…), et manger dans des restaurants avec des buffets à volonté, comme celui du Wynn (considéré comme le meilleur de la ville).

Jour 2 : Zion

ZION

De tous les grands parcs de l’Utah, Zion est sans doute le plus européen. N’en concluez pas qu’il faut passer son chemin ! L’endroit a quelque chose d’un peu mystique, avec beaucoup de verdure, de rivières, de cascades, de sentiers sous les pins. On laisse sa voiture au parking, et on parcourt les chemins grâce à une navette qui vous laisse à différents endroits. Le clou de Zion, c’est The Narrow, une ballade jusqu’au fond du canyon, avec certains passages où l’on marche dans l’eau. Bien sûr, il faut être équipé.

Jour 3 et 4 : Bryce Canyon (trajet depuis Zion : 120 km)

BRYCE

S’il n’en restait qu’un ce serait celui-là : Bryce Canyon a été notre coup de coeur. Le site est inoubliable, et ses roches orangées en forme de totems (les “hoodoos”) ne peuvent laisser de marbre. L’avantage de Bryce, c’est qu’on peut descendre au fond du canyon assez facilement pour de petites randonnées de deux ou trois heures pas trop difficiles. Il y fait frais (on est à plus de 2.000 mètres d’altitude), l’air est pur, le site est très préservé malgré l’afflux de touristes : dépaysement assuré.

Jour 5 : Capitol Reef (trajet depuis Bryce Canyon : 183 km)

Capitol Reef

Un parc peu fréquenté, qui constitue une très bonne étape en se dirigeant vers Moab (camp de base pour ensuite rallier Arches et Canyonlands). Aride et désertique, Capitol Reef est célèbre pour ses roches rouges monumentales. On se croirait sur Mars. La route est spectaculaire, avec des kilomètres de lignes droites et des paysages sans aucune âme, des “diner” et des stations service directement sorties de films.

Jour 6 : Arches (trajet depuis Capitol Reef : 213 km)

Arches

Un parc mignon et sympathique, pas très grand (on le visite en une grosse demi-journée), qui doit son intérêt à ces formations géologiques très rares, formant des arches de pierre. Attention, l’une d’entre elle est tombée au début des années 90.

Jour 7 et 8 : Canyonlands (trajet depuis Arches : 42 km)

CanyonLands

Il faut bien deux jours pour apprécier le vaste Canyonlands, qui se sépare en deux sites principaux, au nord et au sud. Un site exceptionnel, avec des promontoires qui s’avancent au dessus de gigantesques canyons déserts, des paysages dignes du Grand Canyon, la foule en moins. Le point de vue appelé “needles overlook”, avec une vue époustouflante à 360 degrés, est à ne manquer sous aucun prétexte.

Jour 9 : Monument Valley (trajet depuis Canyonlands : 222km)

Monumen Valley 2

Sortez vos appareils photos, vous êtes dans un western. Monument Valley, vous l’avez vu dans des dizaines de vieux films : “La chevauchée fantastique”, “La poursuite infernale”, “La prisonnière du désert”… Mais aussi “Thelma et Louise”. Le site est ultra-photogénique. On visite le parc en voiture, en s’arrêtant à différent points – pas de grandes randonnées, plutôt des “spots”. On parcourt le parc en une grosse demi-journée.

Jour 10 : Grand Canyon 

Grand Canyon

Grand Canyon est censé être le clou du spectacle : oui, c’est très beau, mais la quantité de touristes, le sur-aménagement du parc (en tout cas la South Rim), et les prix excessifs lui donnent un côté Disneyland qui peut rebuter… Malgré la foule, toutefois, on aperçoit de nombreuses biches et mule deer (sortes de biches hautes comme des chevaux) partout autour des chemins de randonnées. Au-delà des longues promenades faciles sur la crête en haut du canyon, les sportifs dévaleront les pentes pour gagner en quelques heures le bas du Canyon (ça descend sec !). Encore mieux : faire une balade de deux jours avec nuit en tente, afin de rejoindre la North Rim, de l’autre côté du Canyon.

De Grand Canyon, le retour à Las Vegas prend environ quatre heures (435 km). Ceux qui ont deux ou trois jours de plus pourront faire un crochet vers Page et le lac Powell – une étape souvent recommandée par les voyageurs. Autre petit crochet possible : la Death Valley, au nord-ouest de Las Vegas.

- Services -
PARTAGER
Photo du profil de Jessica Gourdon
Basée à New York depuis 2012, Jessica Gourdon collabore à French Morning depuis son arrivée dans la Grosse Pomme. Elle suit de près l'actualité du business franco-américain, ce qui la conduit aussi bien à parler de Mimolette bloquée à la frontière que de start ups fraîchement débarquée à Silicon Alley.
  • LEONA

    “ville bizarre, capitale des excès ou du mauvais goût, mais qui reste fascinante.” Vraiment????

    “Grand Canyon est censé être le clou du spectacle : oui, c’est très beau, mais la quantité de touristes, le sur-aménagement du parc (en tout cas la South Rim), et les prix excessifs lui donnent un côté Disneyland qui peut rebuter”????

    Mauvais article!

    • Gilles1977

      Argumentez? Pourquoi n’êtes vous pas d’accord. Je lis le papier, je n’y suis jamais allé. Votre avis et vos raisons m’interessent ….

      • Bastiat38

        Las Vegas : On aime et on déteste tout à la fois. J’y vais environ 3 fois par an pour mon travail mais en profite toujours pour découvrir de nouvelles attractions ou spectacles.

        Grand Canyon : A voir absolument bien sûr, mais ce n’est pas le parc qui vous laissera le souvenir le plus impérissable. Passé l’émotion de la première vue (“Même une bombe nucléaire ne pourrait pas en venir à bout” fut ma première réflexion quand je l’ai vu la première fois), on reste un peu sur sa fin. La plus grande frustration est l’impossibilité de prendre cette immensité en photos, même en mode Panorama.

        Mon Top 3 des plus beaux sites à visiter dans le Southwest est : (Lower) Antelope Canyon à Page, Monument Valley et Arches.

        En Hors Catégorie, car il faut un permis qu’on ne peut gagner qu’à une loterie du BLM, The Wave dans les Vermilion Cliffs entre Page et Kanab ou par défaut, The White Pocket (même endroit). On ne peut y accéder qu’en excursion organisée par des sociétés depuis Kanab (3 heures de 4X4 dont la dernière heure dans du sable profond).

    • Christine

      @Leona Que signifie les ????
      Vous ne faites que reprendre les termes de l article mais sans ajout de commentaires de vitre part c est dommage On attend vos commentaires Merci

  • egb

    Nous sommes domiciliés à Los Angeles et avons fait un parcours semblable récemment . Un parc national à visiter absolument dans le même coin c’est Natural Bridges – du fait de son isolation c’est le premier parc à avoir été décrété “Dark Sky”. Passez une nuit dans le camping et vous verrez la voie lactée à l’œil nu.

  • FrenchinMilwaukee

    Bonjour, j’en reviens et je rajouterais quelques petites pépites dénichées tout au long des chemins :
    – Coral Pink Sand Dunes Park, des dunes naturelles sur la route entre Page et Bryce Canyon où l’on peut surfer sur le sable ou faire du boogie.
    – l’Oasis de Fruita dans Capitol Reef où l’on peut cueillir ses fruits
    – Près de Monument Valley, le petit crochet Mexican Hat ou la pause pic nic sur la rivière San Juan
    – Rafting à Moab
    – Les paysages lunaires de la route entre Capitol Reef, Green River et Arches, dinguissimes !

Article précédentÀ Olivier Bistro, ça sent bon le boeuf bourguignon et la tomme de Savoie
Article suivantNice, Drive in, supermarchés US: 5 choses lues sur les blogs d’expats