Discours sur l’état de l’Union: Donald Trump attaque la loterie de la carte verte

Discours de Donald Trump devant le Congrès en 2017

Donald Trump a réaffirmé son intention de mettre un terme à la loterie de la carte verte dans son premier discours sur l’état de l’Union, mardi 30 janvier.

En détaillant son projet de réforme du système migratoire qu’il a présenté comme un compromis, le président américain a promis de mettre un terme à ce “programme qui donne des cartes vertes de manière aléatoire sans considération de compétences, de mérite ou de sécurité de notre peuple“.

En réalité, les sélectionnés font l’objet d’un contrôle avant de bénéficier de la carte verte et doivent avoir un diplôme de lycée ou deux ans d’expérience professionnelle pour pouvoir postuler.

Pendant son discours, temps fort de la vie politique américaine pendant lequel le président fixe le cap pour l’année à venir, le locataire de la Maison-Blanche a tenu la loterie ainsi que le procédé de la migration en chaine (“chain migration”) pour responsables d’actes de terrorismes à New York.

Sayfullo Saipov, l’homme qui a tué huit personnes dans la ville en octobre dans un attentat au camion-bélier, était entré sur le territoire grâce à la loterie. “Dans l’ère du terrorisme, ces programmes représentent un risque que nous ne pouvons pas nous permettre de courir“, a-t-il dit.

Il est temps d’avancer vers un système migratoire basé sur le mérite – un système qui accueille des personnes qualifiées, qui veulent travailler, participer à la société, et qui aiment et respectent notre pays“, a-t-il également déclaré.