La deuxième impatriation de Vanessa Cahierre a été plus facile que la première

impat

En savoir plus

Si, vous aussi, vous voulez nous raconter votre histoire d'impatriation, écvrivez à: [email protected]

Surprise, bonheur, mais aussi déception, désillusion sont des sentiments que connaissent bien celles et ceux que l’on appelle les “impatriés”. Pour son podcast “Moi impat”, French Morning a donc tendu son micro à des Français qui racontent comment ils ont vécu leur retour au pays.

Pour ce 24ème épisode, Vanessa Cahierre a vécu deux expatriations et donc deux impatriations. Si le premier retour après 5 ans à New York n’a pas été évident, le second après quelques années à Hong Kong a été mieux vécu. “Je vois maintenant Paris avec plein d’étoiles dans les yeux, je ne me lasse pas de voir la Tour Eiffel”, confie la Française, qui apprécie les balades à vélo sur les quais de Seine ou les sorties culturelles. “Je suis contente de revivre ici”, lâche-t-elle, reconnaissant que l’expatriation est synonyme pour elle de “période de grande transformation. Il y a des moments de tristesse, de colère et de doute mais c’est aussi là que l’on prend conscience de soi-même”.

Listen to “Episode 24 : Vanessa Cahierre” on Spreaker.

En savoir plus

Si, vous aussi, vous voulez nous raconter votre histoire d'impatriation, écvrivez à: [email protected]