Deux Français à la rencontre de l’Amérique des start-ups à vélo

pour en savoir plus

 

Le site de Startup Cycling

Parcourir des kilomètres à la rencontre de start-ups, c’est une chose. Le faire à vélo en est une autre. C’est le pari de Thomas Despin et Chloé Lebrun, deux jeunes Français partis jeudi de New York en vélo pour rallier San Francisco et faire des interviews de start-upeurs entre les deux. Nom de l’initiative: Startup Cycling.

L’aventure n’a pas commencé la semaine dernière. Thomas Despin est sur les routes d’Europe depuis avril 2015. “Avant de partir, je ne faisais pas de vélo. Le premier jour, j’ai fait 94km” , se souvient le néo-cycliste. C’est avec plus de 40 kg de matériel chargé sur son vélo (caméra, tente…) que le jeune homme originaire de Bordeaux est parti avec une idée en tête : faire parler des entrepreneurs du monde entier de leurs réussites, leurs échecs et de leur état d’esprit. Aux Etats-Unis, il est parti de Miami avant de gagner Washington, Baltimore et New York, où Chloé Lebrun l’a rejoint. Ensemble, il s’arrêteront à Chicago, Boulder, probablement au Texas, à Los Angeles pour finir au paradis des start-ups: la Silicon Valley. “Je voulais vraiment vivre le fait d’être sur la route. Je me suis dit: soit je marche, soit je prends le vélo” .

Thomas Despin a fondé sa première entreprise lorsqu’il était encore étudiant. Se découvrant un goût pour l’entrepreneuriat alors qu’il étudiait la psychologie, il lance ensuite l’app de réductions et d’offres Bordeaux Privilèges. Un diplôme de communication en poche, Chloé Lebrun travaille, pour sa part, au sein des pôles publicités de plusieurs médias, dont le magazine Le Point, avant d’enchainer des jobs au sein de start-ups. Lassée, elle décide de voyager. De retour en France, elle découvre une vidéo de Thomas Despins sur Facebook et se souvient de sa réaction : “Ce que fait ce mec est génial, je veux lui parler, je veux le connaitre.” Ils commencent ainsi à échanger et s’aperçoivent rapidement que des valeurs communes les animent : créer, voyager, manager. Ils se rencontrent pour la première fois à New York.

Parmi les entrepreneurs interviewés dans le cadre du projet, on retrouve le Français de New York Ilan Abehassera, PDG d’Insensi, l’Américain Nicholas Sonnenberg à la tête des jeunes pousses Calvin et Less Doists ou encore les responsables de Dowza Vincent Jaouen et Jonathan Moyal. “On essaye d’aller chercher plus loin que la description de l’entreprise. On veut tout savoir sur la personne, son parcours, ce qui l’a amené là et les difficultés rencontrées, explique Thomas Despin. C’est aussi un cliché et un stéréotype quand on est en France de dire qu’il est facile d’entreprendre aux États-Unis : c’est vrai et pas vrai à la fois.”  “On raconte l’aventure humaine plus que l’aventure produit. Le but étant qu’ils nous racontent leur histoire” ajoute Chloé Lebrun, qui raconte les aventures du tandem sur Medium. Leurs interviews sont postées sur YouTube.

Leur initiative est financée par quelques sponsors, mais surtout par les donations d’individus via le site de Startup Cycling. Les deux compères logeront dans des tentes. “Chaque jour compte, tu te retrouves livré à toi-même à faire de le méditation passive” raconte Thomas Despin. Et après les Etats-Unis? “J’ai plein d’idées. Nouvelle-Zélande, Australie, Japon, Moyen-Orient…”

pour en savoir plus

 

Le site de Startup Cycling