Des menaces, du piratage et un zeste de Gaga

24 janvier : dans un registre assez léger, le piratage du Facebook de Nicolas Sarkozy a fait la une de nombreuses publications amuse la presse américaine. Le président français a découvert avec humour la farce, qui informait que celui-ci ne se représenterait pas en 2012. ABC News, le Washington Post et l’Huffington Post relèvent la façon dont Nicolas Sarkozy se moque du hacker et de son orthographe : “Je prends note de la leçon d’écriture et d’orthographe, mais ne souscris pas aux conclusions un peu hâtives du message…” .

Un enregistrement audio de Ben Laden menace les otages français. Le message est clair sur Al Jazeera : la France doit retirer les troupes d’Afghanistan pour la survie des otages. « Le refus du président Nicolas Sarkozy de retirer ses forces d’Afghanistan n’est qu’un feu vert pour tuer les otages français », dit le message, rapporté par le New York Times.

Les prises d’otages s’enchaînent et ne font qu’aggraver les rapports entre la France et Al-Qaïda, et les journaux américains font le décompte. De juillet 2009 à janvier 2011 déjà 10 français (dont 3 sont morts) ont été pris en otage dans diverses régions du monde où sévissent les groupuscules d’Al-Qaïda. « 4000 soldats français sont en Afghanistan dans le cadre des forces de l’OTAN et de la coalition internationale… ». Un chiffre dérisoire en comparaison de l’engagement américain, que le New York Times n’oublie pas de rappeler. Dans le même registre, le quotidien souligne l’ironie du message audio d’Al-Qaïda qui précise l’ampleur des « dettes et la faiblesse du budget » français, une thématique polémique au centre des débats politiques depuis plusieurs mois.

3, 2, 1 : c’est parti ! Comme chaque année la Fashion Week parisienne débute sa saison avec la présentation des collections masculines. Au programme de cette année : une ambiance survoltée au défilé Thierry Mugler, surtout due à la guest star, Lady Gaga. USA Today commente l’évènement dès l’arrivée de l’enfant du pays « Lagy Gaga est venue donner aux fans un avant-goût de son dernier album Born This Way ».

La chanteuse qui ne jure que par la mode française est en effet présente pour hommage à « son ami et styliste personnel » Nicolas Formichetti (directeur de la nouvelle collection de Mugler), pour qui elle voue une admiration sans limite, souligne le New York Times. Le thème de collection étant « les zombis mondains », Lady Gaga espère que Mugler sera par le biais de son apparition « rattachée à la culture pop. ».

Enfin, Jean-Paul Gauthier et sa nouvelle collection qui rend hommage à l’élégant espion James Bond ne font pas l’unanimité dans la presse américaine. Et le LA Times de se moquer : « A moins d’être un agent double, il n’y a rien pour vous dans cette collection. » Le ton est donné : un début de Fashion Week à deux vitesses entre enchantement et déception.