Des expatriés français au secours de Bernard Tapie

L’idée est née ce 4 juillet autour d’un barbecue du côté de Miami. “On en est venu à parler de Bernard Tapie, et on s’est rendu compte qu’on était tous du même avis, choqués par l’acharnement médiatique contre lui”. Ni une ni deux: le lendemain, Micha Dubernard, expatrié français installé à Miami depuis huit ans, créait le Comité de soutien à Bernard Tapie, site internet et page facebook inclus.

Que l’initiative vienne de Français de l’étranger n’est pas un hasard, estime Micha Dubernard. “Beaucoup sont partis de France, ont tenté l’aventure, et ont réussi. Ils se reconnaissent dans l’énergie de Bernard Tapie. Il est un modèle pour beaucoup d’entre nous”.

Micha Dubernard

A part une brève rencontre il y a quelque années lors d’une réunion publique, Micha Dubernard ne connait pas personnellement Bernard Tapie (qui ne lui a jamais dédicacé de livre non plus, assure-t-il à French Morning en souriant). Mais il assure se “reconnaître dans son parcours”.

Et puis, pour ce militant UMP de longue date, “les expatriés ont moins peur de se retrouver associés à Bernard Tapie, de récolter par exemple un contrôle fiscal, comme me l’ont dit beaucoup de chefs d’entreprises installés en France, qui disent penser comme nous, mais préfèrent rester discrets…” Micha Dubernard n’est en tout cas pas ému par la longue litanie de mises en examen qui a émaillé la carrière de Bernard Tapie. “Nous n’allons pas commenter cette dernière mise en examen, mais il ne fait aucun doute que Tapie a été escroqué par le Crédit Lyonnais. On sait aussi qu’il a bénéficié de beaucoup de décisions de justice en sa faveur au fil des années”.

Laurent Tapie, fils de Bernard et chef de file de la contre-attaque médiatique du clan Tapie (via un site internet destiné à dire sa vérité notamment), a apporté son soutien à l’initiative venue de Floride. “Il a été surpris, mais il est ravi, assure Micha Dubernard. Il nous a donné un seul conseil: élargir notre comité soutien à toutes les victimes du Crédit Lyonnais, et d’autres banques”.

“Moins que les affaires, c’est la personnalité de Tapie qui nous intéresse, explique le supporter de l’ancien ministre. Que ce type, juste après une garde-à-vue de 96 heures, trouve l’énergie d’aller faire le 20-heures pour se défendre, c’est admirable!”. Et, vu de Miami, justifiait bien un fan club.