Le consul de France à Houston quitte son poste

Après deux ans en poste, le consul de France à Houston, Frédéric Bontems, rentrera au pays après le 14 juillet. Il l’a annoncé dans le dernier bulletin électronique du consulat, l’E-Trait d’Union.

Sa nouvelle affectation n’est pas encore officiellement connue, mais, joint par téléphone, il a précisé qu’il sera « à Paris », dans le développement international. Un secteur qu’il connait bien: cet énarque a travaillé comme conseiller de coopération en Côte d’Ivoire, puis a piloté la stratégie de l’agence française de développement, avant de rejoindre le consulat de Houston suite à une première expérience diplomatique en Jordanie.

Organisation de trois élections (dont une en cours), développement de la Texan-French Alliance for the Arts et de manifestations comme la Quinzaine de la francophonie ou le 14-Juillet, et accompagnement de l’essor de la communauté française : le consul ne s’est pas ennuyé au cours de ces deux années « trop courtes » passées à la tête du consulat. Surtout qu’« il y a aussi des choses moins visibles ou palpables, mais très importantes, comme la multiplication des partenariats universitaires ou l’appui fourni dans le domaine économique, avec notamment le retour d’un attaché économique à Houston ».

Frédéric Bontems confie que son séjour fut aussi « passionnant d’un point de vue personnel : la chaleur de l’accueil de nos amis américains, au Texas, dans l’Arkansas ou dans l’Oklahoma, l’enthousiasme et la vitalité de la communauté française, la grandeur des paysages naturels qui nous entourent, la vie culturelle remarquable et souvent méconnue des métropoles du Sud-Ouest américain, tout ceci aura constitué pour moi une expérience unique et fascinante », écrit le consul, qui souhaite « une excellente continuation » à l’ensemble des ressortissants de la circonscription et « espère avoir l’occasion de les retrouver, peut-être lors d’un prochain séjour à l’étranger ».