Découvrir l’héritage des pionniers français des USA à New Paltz

New Paltz. Peu de New-Yorkais connaissent cette petite bourgade à moins de deux heures de route au nord de la Grosse Pomme. Et pourtant, cette ville tranquille, caressée par l’Hudson River, est un petit bijou d’Histoire.

C’est là qu’en 1677, sept familles calvinistes venues de France et de l’actuelle Belgique ont débarqué pour fuir les tensions religieuses croissantes entre catholiques et protestants (tensions qui aboutiront à la révocation de l’Edit de Nantes en 1685 par Louis XIV). Avant de gagner les Etats-Unis, ces exilés huguenots sont passés par le Palatinat (“Pfalz”) en Allemagne, région qui a inspiré le nom de New Paltz. Aujourd’hui, la ville compte 6.000 âmes, une université, un festival de cornichon et un quartier historique, où se trouvent notamment sept maisons huguenotes ouvertes au public les samedi et dimanche (jusqu’au 20 décembre).

“Un village français”

C’était un village français à l’origine. Le français était la langue dominante pendant les cinquante premières années, le français et le hollandais pendant les cinquante suivantes” , précise Mary Etta Schneider, présidente de Historic Huguenot Street, une association qui agit pour préserver l’héritage huguenot de la ville.

Selon cette descendante de Huguenot, l’histoire de ces “pionniers français” a été éclipsée par l’épopée pourtant similaire des Pèlerins venus s’installer un peu plus de 50 ans plus tôt à Plimoth. “Les Huguenots voulaient un endroit où exercer leur foi sans être persécutés, tués, poursuit Mary Etta Schneider. Ils ont apporté avec eux la croyance en ces libertés que l’on prend aujourd’hui pour acquises” .

Les maisons de ces colons, en pierre, bordent Huguenot Street, l’artère principale du “district historique” de New Paltz. La reproduction d’une église huguenote de 1717 et un cimetière où reposent les premiers colons s’y trouvent aussi. Des conférences, des reconstitutions historiques et diverses activités de sensibilisation y ont lieu.

Jeudi 19 novembre, une délégation de la French Heritage Society (FHS), un groupe qui soutient la préservation du patrimoine français aux Etats-Unis, était sur place pour officialiser l’octroi d’une subvention de 10.000 dollars pour restaurer la toiture de la John Hasbrouk House, la maison principale de Huguenot Street. Les parties les plus anciennes de cette grande maison, d’où s’élance une imposante cheminée, remontent à 1685.

fhs
Gauche-droite: Elizabeth Stribling (chairwoman de FHS) avec Mary Etta Schneider (Historic Huguenot Street) et Denis de Kergorlay (FHS) / credit: AB

C’est le quatrième projet de restauration que finance l’association à New Paltz. Aux Etats-Unis, ses subventions ont aussi été attribuées à la résidence de Thomas Jefferson à Monticello, la Statue de Saint-Louis à Saint-Louis et au voyage de l’Hermione en 2015 par exemple.

Isabelle de Laroullière, membre du conseil d’administration de FHS, chargée des subventions, encourage les Français de New York à venir visiter New Paltz: