Décès de Christian Millet, champion de l’amitié franco-américaine

Christian Millet, personnalité connue pour son engagement pour l’amitié franco-américaine, est mort des suites d’un cancer du cerveau le 17 septembre, jour de son anniversaire, à Montclair dans le New Jersey. Il avait 58 ans.

Ce Français originaire de Sélestat avait plusieurs casquettes. Conseiller du commerce extérieur (CCE), président de la société de logistique Logfret que son père avait créée dans les années 70, il était l’un des fondateurs (avec Paul Bensabat, Jean-Pierre Heim, Patrick Du Tertre) de l’association d’amitié franco-américaine The French Will Never Forget.

Le groupe a organisé plusieurs événements de grande ampleur destinés à mettre en valeur les relations entre les deux pays, comme un lâcher d’un million de pétales de roses au-dessus de la Statue de la Liberté en 2014 pour les 70 ans du Débarquement ou l’édification de deux tours places du Trocadéro pour les 10 ans du 11-Septembre. Cadre de réserve français aux Etats-Unis, il avait reçu l’Ordre national du mérite et été fait Chevalier de la Légion d’honneur

Tous ceux qui l’ont côtoyé se souviennent d’un homme généreux, attentionné, qui “avait toujours le sourire et ne refusait rien“, se souvient son ami Paul Bensabat, responsable de la section Amérique du Nord des CCE. Les deux hommes se sont connus quand M. Bensabat, par ailleurs président de Best of France, a participé à la création du Club 600, un réseau d’entrepreneurs français. “C’était un homme d’une gentillesse extraordinaire. C’est une très grande perte pour les CCE, pour la France. Une grande tristesse pour la communauté française, pour moi. Il est parti tellement vite” .

Sa famille a créé une page spéciale en mémoire de Christian Millet et encourage les donations pour soutenir la recherche contre le cancer. Son fils, Alexandre, participera au marathon de New York le 6 novembre pour lever des fonds.