Près de Dallas, on reconstitue l’attaque contre Charlie Hebdo

Au Texas, l’auteur du blog TheTruthAboutGuns.com, Robert Farago, s’est demandé après l’attaque terroriste contre Charlie Hebdo, « si l’un des journalistes était armé ». « Aidez-nous à démontrer l’intérêt de l’auto-défense armée » a ensuite lancé ce militant du port d’armes à feu sur son site, qui rassemble deux millions de lecteurs réguliers.

Comment? En participant à une reconstitution de l’attaque contre Charlie Hebdo, propose ce défenseur du port d’armes en toutes circonstances. Une douzaine de bénévoles ont répondu mardi à cette invitation à vérifier, au sein des installations prêtées par un stand de tir de la région de Dallas, « si un employé armé de Charlie Hebdo aurait pu défendre ses compatriotes contre deux tireurs terroristes ».

Le site a fait appel à un « expert d’analyse du risque », ayant déjà collaboré avec le blog pour reconstituer la tuerie de Newtown, afin que « la simulation réponde aux critères scientifiques ». Problème : la simulation ne prend pas en compte le fait que le policier chargé de la protection de Charb était armé. Mais peu importe pour Robert Farago. « Cela signifie que notre simulation correspondait mieux à la réalité. »

Bilan : une personne seule contre deux tireurs équipés d’armes automatiques n’a aucune chance. Les faux dessinateurs de Dallas n’ont réussi à éliminer l’un des attaquants que dans deux des douze simulations. Un seul a survécu à la fausse attaque. Mais Robert Farago ne souhaite pas en rester là. Il a déjà lancé un nouveau défi à son lectorat : « Comment les gens de Charlie Hebdo auraient dû être équipés pour faire à l’attaque ? ». Le post, relayant à nouveau l’idée fausse qu’il n’y avait pas de présence policière au siège de Charlie Hebdo, a déjà suscité plus de cent réponses. Pourquoi fait-il tout cela? Il « adore la France et trouve ses lois sur le port d’armes trop strictes ».