Le credit score pour les nuls

Vous entendez toujours parler du “credit score” sans vraiment savoir ce que c’est. French Morning vous explique tout sur le “credit score” et le “credit history” aux USA.

1. C’est quoi ?

Aux Etats-Unis, le credit score est une note qui est censée refléter la fiabilité financière d’une personne. Ce score est calculé pour toutes les personnes qui ont un numéro de Sécurité Sociale. Il est établi par trois agences de notation privées (Equifax, Transunion, Experian), qui utilisent le système de notation d’une société californienne, Fico.

Le score, compris entre 300 et 850, intègre différentes informations : la capacité de la personne à rembourser à temps ses dettes et à payer ses factures, la part de crédit utilisée par rapport au crédit disponible, la longueur de son credit history, le type de crédits possédés, et le nombre de recherches effectuées pour obtenir un prêt. 

Au delà de 750, c’est un très bon score. En dessous de 650, c’est un mauvais score.

Le credit score ne doit pas être confondu avec le credit report, qui est l’historique de tout ses crédits (que l’on peut demander une fois par an sur un site officiel). Quant au credit score, différents sites ou applications, comme Mint et CreditKarma, permettent d’en donner une estimation.

2. C’est important ?

Oui. Le credit score est utilisé par les banques pour prêter de l’argent ou accorder une carte de crédit. Plus la note est haute, plus celles-ci vous offriront des conditions favorables (prêts accordés plus facilement, plus vite, à de meilleurs taux).

Le credit score est aussi utilisé par les propriétaires pour vérifier la fiabilité financière de leurs locataires. Idem pour les compagnies d’assurance. Et même les compagnies téléphoniques ou fournisseurs d’accès internet (cela peut vous éviter de laisser une caution, ou vous faire accéder à de meilleurs tarifs).

Par ailleurs, de nombreux employeurs (notamment les banques, les agences d’emplois temporaires, les grosses entreprises de commerce de détail) vérifient le credit score des postulants avant de les embaucher.

3. Comment entrer dans le système ? 

En demandant une ou plusieurs cartes de crédit. Problème : les banques n’accordent pas facilement de cartes de crédit lorsqu’on est étranger sans aucun historique de crédit aux Etats-Unis. “Ce que je conseille, au début, c’est de prendre une carte de crédit garantie (secure credit card), avec une ligne de crédit d’un montant similaire à une somme que vous bloquez à la banque. Vous dépensez votre crédit, vous le remboursez à la fin du mois. Assez vite, la banque vous augmentera le plafond”, conseille Emmanuel Jaegle, du cabinet d’expertise comptable Jade Associates, à New York.

Il est également conseillé de prendre une ou deux cartes de crédit ailleurs qu’à la banque (par exemple dans des boutiques), afin de montrer que vous êtes un bon élève sur tous les tableaux.

“Mais ce qui booste vraiment son credit score, c’est de réaliser un emprunt pour une voiture ou un appartement, et de bien le rembourser tous les mois”, explique Emmanuel Jaegle.

4. Comment augmenter son score ? 

Les points se perdent facilement et se gagnent difficilement. Si vous remboursez bien vos dettes et payez vos diverses factures chaque mois, sans oublier une échéance, votre credit score augmente. Si vous oubliez de payer vos factures, ou que vous vous retrouvez en défaut de paiement, cela vous fait chuter.

Par ailleurs, mieux vaut ne pas utiliser tout le crédit à votre disposition. “Idéalement, pour maximiser sa note, il faut se limiter à environ un tiers du crédit disponible. Les banques considèrent que cela minimise le risque, explique Emmanuel Jaegle.

Autre élément à savoir : si vous faites la tournée des banques pour demander un prêt ou une carte de crédit, toutes les banques vont réaliser des credit inquiry sur votre personne. Ce comportement est assimilé à un risque, qui vous fera perdre des points.