Crash d’hélicoptère à New York: chez BNP Paribas, “on a pensé au tremblement de terre”

Capture d'écran / crédit: Mairie de New York

« On a entendu une explosion et ressenti une secousse, comme un léger tremblement. On pensait que ça venait de la rue », raconte Thomas, en VIE à BNP Paribas depuis un an-et-demi. Cette secousse venait en fait du toit de l’immeuble, sur lequel un hélicoptère s’est écrasé, lundi 10 juin à 1:43pm.

Le bâtiment, l’AXA Equitable Center au 787 7th Ave, abrite notamment les bureaux de la banque française BNP Paribas. Le Bernardin, restaurant du Français Eric Ripert, situé au rez-de-chaussée de l’immeuble, a dû être évacué. Le Prix de l’Entrepreneuriat Franco-Américain (FAEA), qui devait être organisé le soir même dans l’immeuble, a été délocalisé en urgence au French Institute Alliance Française (FIAF).

Arnault Thivel, responsable du BDI New York (Business Data Intelligence) de BNP Paribas, était au 3e étage au moment du crash. “On pensait que c’était un tremblement de terre. Cinq minutes plus tard, on a nous a dit de nous regrouper“, se souvient-il.

Un autre Français qui travaille au sein de l’immeuble a ressenti une secousse, similaire aux “turbulences” aériennes. “On s’est regardé, on ne savait pas quoi faire. Il y avait des gens paniqués qui voulaient rentrer chez eux. Certains se sont dit: c’est bizarre, peut-être qu’il y a une bombe. D’autres s’en fichaient, restaient tranquilles“.

Il s’est retrouvé avec d’autres employés sur Worldwide Plaza, une place publique sur la 9eme avenue et la 50e rue, où ils ont attendu “une trentaine de minutes“. Certains traders se sont rendus dans les locaux de la banque à Jersey City pour continuer leur travail.

Le Fire Department of New York (FDNY) a indiqué sur son compte Twitter, peu de temps après le crash, que le feu avait été éteint. Cependant, les pompiers sont restés sur place car du carburant continuait de s’échapper de l’hélicoptère. Le FDNY a aussi annoncé le décès d’une personne: le pilote. Le maire Bill de Blasio a écarté la piste terroriste.

Thomas était au 8ème étage quand l’accident s’est produit. L’évacuation s’est faite dans le calme, précise-t-il, et la plupart des « gens sont rentrés chez eux ». Le Français en a fait de même. Serein, il prévoit de reprendre le travail mardi.

Inauguré en 1986, le gratte-ciel compte 54 étages et les locaux de la BNP Paribas sont situés entre le 1er et le 9ème étage et entre le 27ème et le 36ème. Nathan Hutton, employé du département informatique de BNP Paribas, était au 29e étage quand l’accident a eu lieu. Aux médias présents sur place après l’accident, il a décrit une atmosphère tendue dans la cage d’escalier menant au rez-de-chaussée. La descente a pris une vingtaine de minutes selon lui, contre “deux-trois minutes” en temps normal. « On ne savait pas ce qu’il se passait avant de sortir. On a eu des exercices incendie dans le passé, mais ce n’était pas un entrainement aujourd’hui. Il y avait de la fumée. Les gens ont pris la situation au sérieux et sont devenus un peu nerveux. Personne ne voulait être dans la cage d’escalier. »

Elise Pontoizeau, Sarah Lapied, Maxime Aubin, Alexis Buisson