Covid-19 : l’expérience cinéma réinventée dans la baie de San Francisco

© J.D.S - Shutterstock

Se faire une toile en temps de COVID, mission quasi impossible. Et pour cause. Avec tous les comtés de la Baie de San Francisco placés sur la liste de surveillance sanitaire mise en place par le gouverneur de Californie en juillet, les cinémas n’ont pas pu rouvrir leurs portes. Et pas de date fixée à l’horizon… Alors pour les amoureux du 7ème art en manque de séance et tous ceux qui veulent s’offrir une pause divertissement, voici quelques alternatives.

La tendance « drive-in »

Voir un film sous les étoiles tout en restant dans sa voiture, le concept a le vent en poupe. Ces cinémas en plein air permettent en effet de découvrir des classiques sans prendre de risque. Écran géant, voitures garées à trois mètres les unes des autres, en solo ou entourés des personnes de sa “bulle”, c’est une sortie au goût vintage adaptée à la situation actuelle. Dans la Baie, plusieurs options sont possibles :

  • Côté East Bay, on peut se rendre à Concord (au West Wind Solano) ou à Pleasanton. La ville de Berkeley propose également trois soirées drive-in à la Marina : le vendredi 14 août, le 28 et le 11 septembre. Séances gratuites qui exigent une inscription préalable ici.
  • Dans le Sud, direction San Jose au West Wind Capitol.
  • Enfin au Nord, le cinéma Caméo gère des soirées drive-in à St. Helena.

Toutes les informations pratiques – programmation, soirées spéciales, horaires et tarifs – se trouvent sur les différents sites Internet. Attention à prendre son masque, car il reste obligatoire en dehors du véhicule. Que ce soit pour se rendre aux toilettes ou acheter du popcorn.

Le cinéma flottant

À San Francisco, entre le 2 septembre et le 6 septembre, des séances ciné seront proposées sur l’eau. Une expérience unique. Le lieu exact, les tarifs et la programmation ne sont pas encore dévoilés par Beyond Cinema, l’entreprise australienne derrière cette initiative insolite. Ce que l’on sait ? Les nouveautés côtoieront les classiques et entre 12 et 24 bateaux accueilleront jusqu’à 8 personnes par embarcation. Afin de pouvoir y assister, les cinéphiles doivent d’abord s’inscrire ici et patienter.

Les démarches locales

Nombre de cinémas de quartier ne survivront pas à ces mois de fermeture et se débattent pour ne pas tomber le rideau définitivement. À l’instar du New Parkway Theatre à Oakland qui a transformé sa cuisine pour préparer des repas et propose des séances en plein air les derniers samedis du mois d’août et de septembre. En mode chaises à distance et pique-niques autorisés. Autre exemple : le Roxie à San Francisco s’est lancé dans un programme virtuel. Ça ne remplace pas un bon fauteuil dans une de leurs salles, mais ça permet de découvrir des films indépendants tout en les soutenant. On pense donc à vérifier les sites de nos cinémas préférés en attendant d’y remettre les pieds.a