Coronavirus : les écoles françaises de Los Angeles face à l’épidémie

@Shutterstock

Le coronavirus continue de s’étendre aux Etats-Unis. A Los Angeles, les écoles internationales se préparent à gérer la crise.

Recevant des consignes de Paris et de l’ambassade à Washington, le Lycée International de Los Angeles (LILA) a annulé le voyage annuel à Paris de ses élèves de CM2, qui devait avoir lieu la semaine prochaine. Les précautions ne s’arrêtent pas là : « Des lingettes sont installées dans l’établissement. Nos équipes de nettoyage désinfectent toutes les heures les poignées de porte et les endroits sensibles » explique Juliette Lange, directrice des admissions. Le directeur Michael Maniska explique préparer un « plan d’urgence dans l’hypothèse d’une fermeture. » Cette option est à prévoir dans deux cas de figure, soit par une directive de la ville de Los Angeles ou un cas de coronavirus détecté dans un des cinq campus du groupe scolaire. “Des cours et des exercices en ligne seront mis en place” ajoute le directeur, en s’appuyant sur les outils du CNED (Centre National d’Éducation à Distance). Mauvaise nouvelle pour les cancres: pas question d’annuler les cours.

Des protocoles de confinement à respecter

Dans la crèche Alouette, la directrice Olivia Dupré prend elle aussi des mesures pour limiter les risques : « On a prévenu les parents d’être encore plus vigilants à l’hygiène de leur enfant. De plus, les enfants ou parents ayant voyagé dans des pays à risques doivent respecter le temps de la quarantaine. Une famille est revenue du Japon la semaine dernière et l’enfant ne peut que revenir que dans 10 jours pour respecter le protocole. Nous ne voulons prendre aucun risque avec le coronavirus. » A la petite School House, les élèves malades ne peuvent revenir à l’école sans l’avis d’un médecin. La directrice Maritza Ramirez ne prend pas le problème à la légère : « Les classes sont nettoyées toutes les nuits pour réduire au maximum les chances de tomber malade. »

A l’école Phoenix Global Green School, la directrice Céline Chouteaus a pris une décision radicale : « On a demandé aux parents d’éviter au maximum de rentrer dans l’enceinte de l’établissement. On sait que ceux sont souvent les adultes qui propagent le virus donc cela éviter qu’ils contaminent l’intérieur de l’école. » Comme dans la crèche Alouette, Céline Chouteaus a établi une liste de pays à risques dans lesquels il est déconseillé de voyager.

Communiquer pour mieux se protéger

D’autres écoles de Los Angeles comme L’Héritage Français décident aussi d’intensifier le nettoyage de l’école. « On lave et désinfecte les classes et les espaces communs tous les soirs par mesure de sécurité. On utilise des désinfectants encore plus puissants pour limiter les risques » affirme Rob Lanthier, le vice-principal. L’école insiste sur le lavage des mains mais surtout sur le dialogue : « On en parle parce que c’est essentiel mais personne ne panique, c’est le plus important ». La Word Speak School a aussi misé sur le dialogue : « Tous les jours, on a des réunions avec les jeunes pour parler du virus. On essaie d’être au maximum présent pour les parents » explique Angelika Putintseva, la directrice de l’école.

Suivre les directives du Département à l’Éducation

Les parents aussi doivent se sentir concernés par la position de l’école. « On essaie d’agir comme d’habitude et d’être disponibles pour les parents. On leur explique clairement ce qu’on fait dans l’établissement et on leur fait suivre les mails et les directives du Département de l’Éducation de Californie » explique Janet Daley, la directrice de Language Garden.

De son côté, le Département à l’Éducation de Californie encourage les groupes scolaires à prévoir des solutions en cas de fermeture des écoles. Il incite aussi à communiquer avec les familles. Dans un communiqué, il est rappelé aux écoles de faire confiance aux institutions pour gérer ce problème. Le Département demande à tous ceux qui auraient les symptômes du coronavirus de ne pas s’approcher des écoles ou des lieux fréquentés.