Coronavirus: 220 millions d’euros pour les Français de l’étranger

Le gouvernement d’Edouard Philippe a annoncé jeudi 30 avril un plan d’aide supplémentaire pour les Français de l’étranger. Après avoir assuré le rapatriement de 180.000 d’entre eux (grâce aux 20 millions d’euros déjà mobilisés).

Au total, 220 millions d’euros supplémentaires ont été débloqués par l’Etat Français pour assurer ce soutien. Dans le détail, 20 millions d’euros seront mobilisés pour mettre en place d’un dispositif médical spécifique pour suivre et conseiller les Français vulnérables dans leur pays de résidence. “Ce dispositif médical repose notamment sur des mécanismes de télé-suivi et de télé-consultation, ainsi que sur la disponibilité de médicaments et d’oxygène et, en dernier ressort, pour nos compatriotes qui seraient en situation de détresse sanitaire, sur une solution d’évacuation sanitaire”, a expliqué le ministère des Affaires étrangères. La somme des 20 millions sera allouée pour deux mois, mais selon l’évolution de la situation et de la pandémie, le gouvernement pourra ajouter des fonds pour maintenir ce dispositif.

Des aides pour les bourses et les écoles

Face aux remontées permanentes des ambassades, consulats, associations et centres médicaux sociaux français dans le monde, le gouvernement a alloué 50 millions d’euros pour répondre aux demandes d’aides d’urgence des Français de l’étranger, “qui ne disposent d’aucune aide de la part de leur Etat de résidence, des assureurs ou des structures locales”.

50 millions, c’est aussi le montant accordé pour renforcer les dispositifs de bourses scolaires, dont l’examen, selon la situation des parents d’élèves, est prolongé jusqu’au 15 mai. “Les conseils consulaires chargés d’examiner les demandes utiliseront des critères dérogatoires pour tenir compte de la situation des parents d’élèves en 2020 afin de prendre en compte en particulier une éventuelle baisse de revenus consécutive à la crise sanitaire. Dans les circonstances qui le justifient, certaines familles déjà boursières pourront de la même manière bénéficier d’une prise en charge accrue”, a détaillé le ministère.

Enfin, une avance France Trésor de 100 millions sera accordée au réseau AEFE, “colonne vertébrale du réseau d’enseignement français à l’étranger et dont le rôle au service de nos compatriotes comme pour l’influence de la France dans le monde est fondamental”. Avec cette enveloppe, l’AEFE viendra en aide à tous les établissements qui en auront besoin, quel que soit leur statut (établissement en gestion directe, établissement conventionné et établissement partenaire) pour le bénéfice de toutes les familles françaises et étrangères. Le montant sera réévalué en juin en fonction de la situation.