Cord, l’appli de Thomas Gayno, reprise par Spotify

Spotify prend Cord dans ses filets.

Le géant de la musique a racheté la start-up de Thomas Gayno, créée à New York en 2014, et qui proposait un service de messagerie vocale. Les termes de cet accord, annoncé par Spotify le 20 janvier, n’ont pas été précisés, mais on sait que le service Cord va s’arrêter. Ce lundi, Thomas Gayno ne souhaitait pas faire de commentaires.

L’équipe de Cord continuera à “explorer” la façon dont Spotify “interagit avec l’audio”, indique le communiqué, qui précise que l’équipe de Cord va participer à la création de “nouveaux produits” au sein de Spotify.

Nous vous avions parlé de Cord à ses débuts. La start-up avait été lancée à Brooklyn par ce jeune Français avec un de ses anciens collègues de Google, Jeff Baxter. Le duo, qui avait levé 1,8 million de dollars, croyait dur comme du fer que le message audio aurait un grand avenir dans nos outils de communication. Ils n’étaient pas les seuls à le penser : à peu près à la même époque, What’s App, ou Facebook Messenger et iOS ont commencé à proposer de telles fonctionnalités sur leurs interfaces de messagerie. Rendant la concurrence difficile.

Ainsi, malgré une belle couverture médiatique, et une audience honorable – Thomas Gayno évoquait 500 000 utilisateurs à l’été 2015, en particulier aux Etats-Unis, au Brésil et en Turquie –  Cord n’a pas réussi à franchir l’étape d’après. Pas de deuxième levée de fonds. Pas de “viralité” dans son utilisation, pourtant nécessaire à la mise en place d’un business model rentable. “Dans ce type de business, le revenu par utilisateur est tellement faible qu’on vise des dizaines de millions d’utilisateurs”, nous disait Thomas Gayno il y a six mois.

Ces derniers temps, Cord explorait la possibilité de se positionner dans le domaine des “wearables”, et décliner son service sur de nouvelles interfaces (montres, lunettes, vêtement etc). Une expertise qui sera sans doute précieuse pour Spotify.