Comptes de campagne: Antoine Treuille épinglé aussi

La liste des comptes de campagne rejetés s’allonge dans la circonscription Amérique du nord.

Après Corinne Narassiguin (PS-EELV) et Emile Servan-Schreiber (candidat indépendant), Antoine Treuille (divers droite) a vu ses comptes de campagne invalidés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP).

En cause: le montant des menues dépenses (dépenses électorales réglées directement par le candidat, et non son mandataire) et la possession de plusieurs comptes bancaires alors que le code électoral n’autorise qu’un compte unique. C’est la même raison qui a été invoquée dans l’invalidation des comptes de campagne de M. Servan-Schreiber.

Antoine Treuille est arrivé en cinquième position au premier tour de la législative, juste au-dessus de la barre des 5% qui ouvre la voie au remboursement de ses frais de campagne. Saisi, le Conseil constitutionnel statuera prochainement sur son dossier. M. Treuille risque l’inéligibilité et le non-remboursement de ses frais.

Un porte-parole de la commission a confirmé, jeudi, que les comptes de campagne de Fréderic Lefebvre (UMP) et Julien Balkany (divers droite), arrivés respectivement en deuxième et quatrième positions au premier tour, ont été validés.