Compte de campagne rejeté: Corinne Narassiguin apporte “quelques précisions”

Corinne Narassiguin a souhaité apporter “quelques précisions“, jeudi, sur le rejet de son compte de campagne par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP).

Dans un communiqué publié sur son site, la députée des Français d’Amérique du Nord explique que le rejet est dû à l’ouverture d’un compte américain destiné « à collecter des ressources parfaitement légales qui n’auraient pas pu être déposées sur un compte français et à faire des dépenses qui, de la même manière, n’auraient pas pu être effectuées depuis le compte parisien ».

« Cette décision ne relevait en rien d’une volonté de contourner le système légal français de contrôle des dépenses électorales mais bien au contraire de permettre une traçabilité totale de l’ensemble de ces flux financiers », poursuit-elle.

Le Code électoral stipule que le candidat ne peut disposer que d’un seul compte de campagne, ouvert à Paris, afin de faciliter la traçabilité des opérations financières. L’existence de deux comptes (français et américains) avait également été invoquée par la CNCCFP pour invalider les comptes de campagne d’Antoine Treuille (divers droite) et d’Emile Servan-Schreiber (candidat indépendant).

La députée se défend, en outre, de toute dépense injustifiée ou supérieure  au plafond autorisé, et précise qu’un mandataire financier a bien été nommé “comme il se doit” et que son compte a été déposé “en temps et en heure” auprès de la CNCCFP avec “tous les justificatifs de recettes et de dépenses exigés“.