Comment trouver la colocation de ses rêves à New York?

La fin du mois approche. C’est bientôt le moment de poser vos valises dans un nouvel appartement. Si vous êtes actuellement en pleine recherche de colocation, voici quelques pistes pour vous aider à faire le bon choix.

Les petites annonces de French Morning

Ce n’est pas qu’on aime se faire mousser mais un peu quand même. Dans les petites annonces de French Morning, on trouve de tout, y compris des offres et des demandes de logement.

Un verre, un colocataire

Sur le modèle du speed-dating pour trouver l’âme soeur, il existe le speed-roommating pour trouver le colocataire de ses rêves (voir notre article « J‘ai testé le speed-roommating à New York »). Les participants, à la recherche d’un logement ou d’un colocataire, se retrouvent dans un bar pour faire connaissance, échanger sur leurs habitudes de vie et éventuellement s’engager dans une vie commune de quelques mois. Gratuites, les rencontres sont organisées plusieurs fois par mois dans des bars de Manhattan et Brooklyn.

Les pages Facebook

Classiques mais efficaces, les pages et groupes de colocation sur Facebook s’avèrent être de précieux moyens pour résoudre vos tracas de logement. Le tout est de savoir quelles pages consulter. Il y a bien sûr les Frenchy à NY (qui a également son propre site), un incontournable de la communauté française qui brasse toutes sortes d’annonces dont beaucoup sont relatives au logement. Secret NYC qui compte plus de de 10.000 membres est, lui, dédié à la location et colocation.

Les groupes “roommates” des universités américaines sont également un bon tuyau pour une colocation internationale et étudiante. Là encore, vous aurez le choix. Citons notamment le Mailman Housing and Roommates 2016 (qui ne se limite pas à l’année 2016). Si la majorité des annonces postées dans ce dernier groupe proviennent d’étudiants de Columbia, être étudiant dans cette université, ou étudiant tout court, n’est pas requis pour rejoindre ces groupes et répondre aux annonces. Le groupe Facebook “Etudiants à New York” est également un bon endroit pour trouver des annonces.

Les résidences étudiantes

Toujours dans le registre universitaire, les résidences pour étudiants sont une autre piste pour vous loger. Si vous êtes étudiant(e) en université américaine, stagiaire en cours d’études ou chercheur invité par une université, vous pourriez bénéficier de chambres meublées à prix « abordables », selon les critères new-yorkais. International House (500 Riverside Dr) offre des petites chambres (2,4mx 3,4m) entre 910$ et 1.500$ selon la période de l’année et la vue depuis la chambre. Des studios et appartements sont également en location, entre 1.200$ (la chambre) et 2.000$ (l’appartement). Vous pouvez les louer pour une nuit ou pour plusieurs mois. 

Student Housing accueille également dans ses résidences étudiants et stagiaires à la recherche d’un toit. Mais ici les prix restent élevés et les dates sont plus contraignantes : comptez entre 1.900$ et 2.300$ par mois pour une chambre simple et 1.400$ pour une chambre triple. Les périodes se découpent en semestres, pour un semestre au minimum. Les chambres sont entièrement meublées et les résidences, situées dans Manhattan et Brooklyn, sont équipées de cuisines communes, de laveries et de salles de fitness. Des visites sont organisées tous les jours.

Rencontre virtuelle

Vous entendrez beaucoup parler de Craigslist si vous cherchez un logement. Ce site est une véritable mine de listings, où tout New York poste des annonces de chambres disponibles. Mais comme toute mine, il faut se méfier. Des arnaqueurs s’y cachent. Attention donc aux offres trop belles ou aux interlocuteurs qui vous proposent de louer sans avoir vu l’appartement.

En dehors de Craiglist, il existe de nombreux sites spécialisés pour trouver un appartement, une chambre ou un colocataire. Parmi eux, Roomie Match est intéressant dans la mesure où il personnalise votre recherche. Le site commence par établir votre profil en vous posant de nombreuses questions qui vont du quartier que vous souhaiteriez habiter à votre degré de sociabilité (« j’adore les soirées délurées » ou « la maison est le lieu où j’aime me planquer ») en passant par vos habitudes de recyclage et la fréquence à laquelle vous faites la vaisselle. Ensuite, le site compare votre profil à tous les autres membres et vous envoie par mail les fiches des colocataires qui pourraient vous correspondre. A vous ensuite de les contacter. L’avantage est de ne pas voir son profil affiché publiquement sur le site. Comptez 19,95$ par an. Si vous choisissez la formule gratuite vous ne pouvez pas contacter les personnes, vous devez attendre que celles-ci vous contactent.

Si vous cherchez un colocataire ou un appartement, MyGradPad peut vous aider dans les deux cas. Sur son site internet, vous remplissez un court questionnaire concernant votre recherche et l’agence vous contacte dans les 24h avec une liste d’appartements à visiter gratuitement. Mais le service devient payant au moment où elle vous trouve un logement. Pour un colocataire, le site effectue une recherche grâce à Facebook (vos amis et leurs amis ) et vous met en relation avec les personnes susceptibles d’être interessées dans votre ville.

Dans la gamme des sites plus classiques, on trouve notamment Spare Room sur lequel il suffit de poster une annonce et/ou en consulter. Le site est pratique, facile d’utilisation, on peut effectuer une recherche par quartier et les annonces sont très détaillées. Au delà du prix, de la caution et de l’adresse de l’appartement, celles-ci nous renseignent notamment sur l’identité des colocataires qui l’habitent, les critères recherchés chez le futur colocataire ou encore les services de l’immeuble. Le point négatif est l’absence de photos pour certaines annonces.

A distance

Il existe plusieurs solutions pour trouver des logements new-yorkais à distance. Solutions plus ou moins onéreuses. Lire notre article sur le sujet.