Combien ça coûte de se meubler à San Francisco ?

© Charlotte Attry - EQ3

Se sentir bien chez soi, ça passe par trouver du mobilier et de la décoration à son goût. Dans la Baie, on trouve un large éventail de possibilités, allant de la petite boutique indépendante du quartier aux chaînes mondialement connues. Il y en a pour tous les styles et toutes les bourses. Sélection d’enseignes pour se créer un cocon sur mesure.

En classe business: les designers haut-de-gamme
C’est un lieu qui accueille les architectes d’intérieur en quête d’inspiration : le San Francisco Design Center, en plein cœur de la ville. On y découvre plus de 100 showrooms pour 2 000 fabricants. Nombre de prix sont uniquement sur demande… Autres lieux renommés pour du contemporain luxueux : Blu Dot, Design Within Reach ou The Future Perfect, avec des éditions limitées et objets uniques, à plusieurs milliers de dollars. Pour une touche européenne, DZINE propose du mobilier aux accents italiens et les maisons françaises Ligne Roset et Roche Bobois s’illustrent par leurs collaborations avec de grands noms. Pour du moderne meilleur marché “made in America” : Room and Board, où l’on peut acheter une table pour moins de 1 000 dollars. Un deal !

Si l’on souhaite du traditionnel, à tendance rustique et chaleureuse, avec des meubles en bois, des rangées de coussins, et des accessoires aux couleurs des saisons, on passe par Pottery Barn, Restoration Hardware, West Elm ou Williams Sonoma Home. Dans un style plus contemporain, la Z Gallerie offre un grand choix de mobilier et d’art. Avec des soldes à surveiller. Pour ceux qui préfèrent les boutiques intimistes, Echo Furniture présente une belle variété de marques. On reste dans catégories de prix élevés, une chaise étant en moyenne à 200 dollars.

En classe éco
Ikea et ses meubles aux doux noms suédois sentent bon le réconfort. Une référence pour un rapport qualité-prix convenable. Deux magasins desservent la région : Emeryville et Palo Alto. Pour des designs modernes relativement similaires et des prix qui restent accessibles, on fait un tour chez Crate & Barrel, CB2 ou EQ3. Les chaînes Target et Walmart réservent de leur côté de bonnes surprises à prix très raisonnables.

Les marchés aux puces locaux permettent de réaliser des affaires, comme les magasins vintage où l’on peut dénicher des trésors. Mention spéciale à Big Daddy’s Antiques, Carousel Consignment et Stuff dans SF. Les prix varient cependant du bon marché au très élevé. Si l’on veut s’assurer de tarifs moindres, les sites Craiglist ou Facebook Marketplace regorgent de petites annonces et il est possible de négocier. Les vide-greniers qui fleurissent les week-ends sont aussi l’occasions de se meubler à bas coût.

En mode débrouille
En restant à l’affût de ce qu’il y a dans les rues, on dégote des merveilles. San Francisco est connue pour ses mouvements de départs et d’arrivées, et nombreux sont ceux qui se débarrassent de leur mobilier sur les trottoirs. Canapés, lits, commodes, chaises, lampes… on peut se meubler gratuitement en se servant. Curiosité et patience en guise de portefeuille.