Cinq idées de sorties autour du Golden Gate Bridge

Rodeo Beach

Au nord du pont le plus emblématique de San Francisco, une nature sauvage encore préservée contraste avec l’agitation de la ville. Que vous ayez envie de balades, de plage, ou que vous soyez en quête d’histoire, voici notre sélection de cinq sorties à faire près du Golden Gate Bridge.

1- Se promener dans Tennessee Valley

C’est un chemin presque plat, qui serpente dans les vallons de la Tennessee Valley… A pied ou en vélo, on parcourt aisément les 2.7 km de ce sentier, avec une belle récompense pour cet effort: la pittoresque plage de Tennessee Cove, que survolent souvent de nombreux rapaces.

La plage doit son nom au SS Tennessee, un bateau à vapeur qui s’échoua en 1853, après d’être perdu dans le brouillard et avoir raté l’entrée de la baie de San Francisco. Les 550 passagers et la cargaison furent sauvés, mais le bateau ne put être remis à flot. En hiver, à marée basse, on peut parfois apercevoir le moteur du SS Tennessee. Site ici.

2- Atteindre le phare de Point Bonita

Pour les courageux qui ne sont ni claustrophobes ni sujets au vertige, le phare de Point Bonita offre des points de vue exceptionnels sur le Golden Gate Bridge et la côte sauvage qui l’entoure.

Point Bonita

Construit sur un promontoire rocheux en 1885, il est toujours en usage, et complète les phares d’Alcatraz et de Fort Baker pour diriger les bateaux sous le Golden Gate Bridge. Sa lumière peut être vue à plus de 29 km. Pendant la ruée vers l’or, plus de 300 bateaux ont coulé ou se sont échoués à l’entrée de la baie de San Francisco.

Pour parvenir jusqu’au phare, il faut d’abord parcourir à pied les 800 mètres d’un chemin, parfois un peu raide, puis passer dans un petit tunnel creusé à la main et uniquement ouvert les samedi, dimanche et lundi de 12:30 à 15:30pm. Un pont suspendu, battu par les vents, est l’ultime étape à franchir pour atteindre le phare. Les soirs de pleine lune, une visite guidée par un park ranger permet de découvrir l’histoire et la géologie de Point Bonita. La prochaine se déroulera le 22 mai de 7:30 à 9pm. Site ici.

2- Regarder les surfeurs et les oiseaux à Rodeo Beach

Un peu plus au nord dans les Marin Headlands, la plage de Rodeo Beach est une langue de sable vert et rouge foncé qui sépare le Pacifique d’un lagon peuplé d’oiseaux migrateurs. Si les vagues sont trop dangereuses pour la baignade, elles font le bonheur des surfeurs. On trouve parfois des éclats d’agate, de cornaline, de jaspe et jade, mais il est interdit de les ramasser.

Rodeo Beach

La route qui mène à Rodeo Beach est très pittoresque: juste après le Golden Gate, on passe dans un long tunnel qui débouche sur des collines verdoyantes, paradis des cyclistes, des cavaliers et des randonneurs. Pour l’anecdote, la police y avait arrêté Stromae lors de sa tournée américaine en 2015 car il n’avait pas mis sa ceinture de sécurité. Site ici

4- Dormir avec les phoques au Marine Mammal Center

En surplomb de Rodeo Beach, le Marine Mammal Center soigne des phoques et otaries blessés ou affamés recueillis sur la côte ouest des Etats-Unis. Installé depuis 1975 à Sausalito, le Marine Mammal Center a déjà sauvé plus de 20 000 phoques, otaries et elephants de mer. C’est l’un des plus grands hôpitaux vétérinaires et de recherche dédié aux mammifères marins au monde. Les vétérinaires étudient les différentes pathologies des animaux avant de les remettre en liberté.

Mammal Center
Mammal Center

Le centre est ouvert de 10am à 5pm tous les jours, et l’entrée est gratuite. On conseille toutefois de faire une visite guidée payante: on y apprend à reconnaître le phoque commun du phoque moine d’Hawai ou de l’éléphant de mer; on assiste à la fabrication de milkshakes au poisson ainsi qu’aux repas des pensionnaires.

On peut également dormir au Mammal Center: le programme Seals and Slippers permet aux familles de planter sa tente dans la cour du centre, d’assister au travail de l’équipe de nuit et d’en apprendre plus sur les mammifères marins. Le lendemain matin, cette expérience hors du commun se termine par une promenade vivifiante autour du lagon de Rodeo Beach. Site ici.

5- Revivre la Guerre froide au Nike Missile Site

Nike Missile Site

Au milieu de ce paysage bucolique, la visite de la base de lancement de missiles Nike SF-88L rappelle les heures sombres de la Guerre Froide. Entre 1953 et 1979, les Etats-Unis se sont dotés de plus de 300 de ces bases.

Celle située à Fort Barry, en face du Mammal Center, a été complètement restaurée par des bénévoles passionnés. Le samedi de 12:30 à 3:30pm, le public peut découvrir le bunker qui abrite les missiles, ainsi que le mécanisme qui permettait de les faire sortir de terre en cas de danger.

Des visites guidées sont organisées à 12:45pm et 2:15pm. Pour un vrai voyage dans le temps, rendez-vous le premier samedi de chaque mois pour écouter les récits et anecdotes de vétérans de la Guerre Froide. Site ici.