Chloé Trujillo, femme de star, chouchoute de Billabong et Colette

Pour en savoir plus

 

Le site de Chloé Trujillo 

Chloé Trujillo, née de parents stylistes de mode, a toujours peint et dessiné.

Elle se faisait reprendre régulièrement par ses professeurs qui n’appréciaient guère de la voir illustrer ses cahiers de classe. « Je dessinais sur tout ce qui me tombait sous la main. C’est pourtant ainsi que mon cerveau absorbait le mieux le cours », dit-elle en riant.

Arrivée à New York il y a douze ans, Chloé Trujillo a vécu le 11-Septembre. Elle était alors chanteuse dans une comédie musicale dans la Grande Pomme.

Fin 2001, elle décide de quitter l’Est pour Los Angeles. Elle rencontre son mari, avec lequel elle a deux enfants. Il se trouve que Robert Trujillo n’a pas un métier comme les autres : il est le bassiste du groupe Metallica. Installés à Paris pour une tournée européenne de trois mois, ce dernier reçoit une guitare en bois nu et demande à sa femme de la personnaliser. En faisant du rangement dans ses affaires d’enfance dans la cave parisienne de son père, Chloé Trujillo remet la main sur son kit de pyrogravure. Elle décide alors d’utiliser ce fer qui permet de dessiner en relief sur le bois pour décorer la basse de son mari. Elle y dessine  les motifs du calendrier aztèque, en l’honneur des origines de Robert Trujillo. Celui-ci, conquis, emmène l’objet en tournée et l’instrument fait des émules. Depuis, Chloé Trujillo reçoit régulièrement des commandes de la célèbre marque de basses allemande Warwick. “C’est ainsi que mon travail sur des objets a commencé“.

Si son art se développe sur toutes formes de supports, il était logique qu’en tant que Californienne, vivant entre Los Angeles et San Francisco depuis plus de dix ans, les planches de surf deviennent l’un d’eux. Le directeur de Billabong lui propose, lors d’une rencontre à Biarritz, de faire un essai et de décorer des planches de la marque australienne. Quelques mois plus tard, elle reçoit chez elle trois planches de surf. « J’ai été surprise car cette discussion datait de plusieurs semaines et je n’y pensais plus vraiment », dit-elle, riant et repensant à sa tête quand elle a vu les planches arriver.

La première planche qu’elle peint a une portée symbolique forte car, alors que Chloé Trujillo travaillait dessus, le surfeur légendaire Andy Irons a été retrouvé mort dans une chambre d’hôtel à Dallas. Or, sans le savoir, elle a dessiné un jeune homme blond qui lui ressemblait. Cela a frappé Robert Trujillo, surfeur, qui fait le rapprochement tout de suite. Tous deux décident d’en faire don à une association en relation avec le surf et l’environnement. La planche est vendue aux enchères. Elle décore aujourd’hui le bureau du directeur de Billabong California qui l’a rachetée. Chloé Trujillo travaille actuellement sur sa sixième planche de surf.

Cette année 2012 est un tournant dans sa carrière d’artiste car ses toiles sont également devenues des accessoires de mode. Une partie de son oeuvre se retrouve en effet sur des foulards, disponibles chez Colette rue du Faubourg Saint Honoré à Paris. Une adresse prestigieuse pour une artiste généreuse.

Pour en savoir plus

 

Le site de Chloé Trujillo 

Journaliste, réalisatrice, écrivain et actrice, Samantha Vandersteen (Sam VanSteen) est née à Lille en 1973. Son premier manuscrit, un polar politique, fut écrit durant ses années de Fac, à Lille III alors qu’elle est en Licence de Lettres Modernes. Après son mémoire de Maîtrise sur William Faulkner et Claude Simon en parti écrit à L’université de West Virginia lors d’un échange universitaire, elle rejoint Paris et une petite télé du câble qui monte : CANAL J. Elle y devient journaliste, présentatrice, réalisatrice et continue par ailleurs d’écrire pour la presse ainsi que pour le site web de la chaîne. Elle enchaîne ensuite plusieurs chaînes et expériences télévisuelles. Elle présente le JT d’EQUIDIA en direct deux fois par jour pendant 2 ans puis rejoint l’équipe des sports équestres où elle réalise plusieurs documentaires, ainsi que des reportages qu’elle présente pendant plusieurs années. Elle publie son premier livre, un roman pour les jeunes adolescents LE MELI MELO d’ALMA ET LEO qui sera suivi de près par UNE TRIBU, DEUX TRIBUS, TROIS TRIBUS… UNE SEULE PLANETE aux éditions LES PORTES DU MONDE. Un troisième livre sortira aux éditions Hachette issu de sa chronique sur Canal J, qu’elle écrit et supervise elle-même, et préfacé par Edwige Antier. Elle publie ensuite MEMOIRE VIVE, un thriller noir dont l’action se situe dans le monde de la production audiovisuelle. C’est via la lecture de ce dernier que Christophe Lambert la découvre et lui demande de collaborer à LA FILLE DE MES REVES , collection SOON aux éditions SYROS, un roman d’anticipation écrit à quatre mains et publié en 2011. Entre temps, elle participe également en tant qu’assistante réalisatrice à l’adaptation pour Arte de LA FACE CACHEE DU PETROLE, et effectue pour Eric Laurent, auteur et grand reporter, une grosse part d’investigation sur LA FACE CACHEE DES BANQUES, puis sur LE SCANDALE DES DELOCALISATIONS, le tout publié aux éditions PLON. En parallèle, elle développe une carrière de comédienne et se forme au Laboratoire de l’acteur avec Hélène Zidi Cheruy, elle y aura l’occasion de travailler avec Guila Braoudé sur l’écriture scénaristique, à la Voie de l’Acteur avec Fabrice Merlo, puis avec la réalisatrice franco-américaine Kim Massee. Elle intègre également les ateliers d’improvisations du Théâtre LE BOUT avec Emilie Pfeiffer pendant deux ans. C’est à San Francisco où elle est installée depuis 2010 avec mari et enfant, et où elle a monté la structure LILI MERVEILLE LLC, qu’elle rencontre Rob Nilsson. Elle tourne le long-métrage MAELSTROM sous sa direction qui fait son avant-première au festival de Mill Valley le 7 octobre 2012, et BRIDGE TO A BORDER actuellement en fin de post-production. Fin 2012, elle publie MON REVE AMERICAIN sur amazon.fr et sous son pseudo Sam Vansteen. Elle publie son deuxième livre à quatre mains avec Christophe Lambert VIRUS 57 en juin 2014, un guide d’installation aux USA pour les français aux Editions Hikari VIVRE LES USA en mai 2014, a repris sa plume de presse pour French Morning San Francisco, l’Express, et continue la réalisation audiovisuelle pour différentes productions françaises (Arte –W9 – France 3 – CANAL + - NRJ 12 - Equidia…)
Article précédentHouston Accueil reçoit à Ranch Park
Article suivant“The Boss” Springsteen enflamme Oakland