Chefday: la start-up alléchante

Pour en savoir plus

 

Le site de Chefday, c'est ici

Quand Laurent Moïsi, Julien Nakache et Vincent Marger présentent leur projet, pas question d’un simple coup de fil ou d’une interview ordinaire: rendez-vous dans leur cuisine, pour “vivre l’expérience Chefday“, meilleur moyen de l’adopter. Un verre de vin plus tard, nous voilà tous ensemble derrière les fourneaux, étape qui durera plus longtemps que le repas lui-même.

Chefday, une start-up née à New York en mai 2012, propose à ses clients de réaliser chez eux, de façon ludique et conviviale, des plats de chefs renommés. Livrés à domicile, les ingrédients sont accompagnés d’une vidéo explicative dans laquelle le chef lui-même explique sa recette.

Chefday n’est pas simplement une entreprise gastronomique. C’est avant tout une idée novatrice, dans l’air du temps. En proposant la livraison à domicile d’un petit sac en carton rempli des ingrédients nécessaires pour cuisiner des recettes originales inspirées de grands chefs new-yorkais, les trois Français promettent également de bouleverser l’expérience culinaire de leurs clients. Pour Laurent Moïsi, un des trois co-fondateurs, Chefday a pour ambition de “faire que la cuisine redevienne un plaisir et non plus une corvée“.

Avec trois personnalités et des compétences très différentes mais complémentaires, monter ce projet ensemble a sonné comme une évidence lors de leur rencontre. Laurent Moïsi avait déjà fondé une entreprise de cookies de luxe, Julien Nakache, en tant que président d’une association universitaire, a voyagé à travers 23 pays et Vincent Marger, passionné de programmation, voue également un culte à la nourriture saine et au sport. Tous les trois avaient le même constat face à la cuisine: “C‘est amusant mais ça entraîne beaucoup trop de contraintes, trouver une recette valable, disposer des bons ingrédients en bonne quantité, passer des heures en cuisine… On savait qu’on pouvait trouver une solution à ce problème“, résume Laurent Moïsi.

Pour atteindre leur objectif, ils ont tout mis en oeuvre. L’entreprise dispose d’un service entièrement automatisé, qui permet de gérer les commandes de manière efficace et rapide. Dans leur set de cuisine de Brooklyn, qu’ils ont eux-mêmes construit, les sept employés s’occupent à la fois de passer commande des aliments essentiellement bio et toujours frais, de les placer en quantité exacte dans les sachets et d’imprimer le livret explicatif personnalisé. Le résultat est de qualité et extrêmement soigné, avec un packaging minimaliste dernier cri.

Ils décrivent leur progéniture comme “un produit simple et convivial“, présentant Chefday comme un réseau social, visant à rassembler la communauté des utilisateurs à travers le partage de photos de leur repas sur Instagram, Facebook ou Twitter.

Le site propose actuellement six recettes originales, de la cuisine indienne à la gastronomie française en passant par le  succulent “Veau à la milanaise et au parmesan” du chef italien Victor Laplaca. Depuis le 12 décembre, date de la première livraison, les commandes ne cessent de se multiplier. Si les New-Yorkais adoptent le concept, les trois Français projetteront alors d’étendre leur projet, aux Etats-Unis dans un premier temps, et pourquoi pas à Paris, leur ville natale.

 

Pour en savoir plus

 

Le site de Chefday, c'est ici