Pourquoi les chants de Noël sont-ils aussi populaires aux Etats-Unis?

Impossible d’y échapper en cette période de Fêtes. Les chants de Noël sont partout: dans les magasins, à la radio, au bureau… Pourquoi ces chants sont-ils aussi répandus aux Etats-Unis ? C’est la question bête de la semaine.

Il faut remonter très loin pour retrouver l’origine de cette tradition. Pendant l’Antiquité, les peuples païens avaient l’habitude de chanter lors de la fête du solstice d’hiver. Lorsque le christianisme s’est imposé en Europe, les chants païens ont petit à petit disparu afin de laisser place à des chants religieux.

Selon James Cooper, fondateur du site Why Christmas spécialisé dans les traditions de Noël, les chants de Noël se sont étendus aux Etats-Unis avec l’immigration. “Beaucoup de vieilles chansons et cantiques ont rejoint les Etats-Unis avec les immigrés venus de différents pays à différents moments” . La diffusion de ces chants a été facilitée par “la baisse du coût de l’imprimerie. Les chansons sur papier sont devenues très populaires. Par ailleurs, de plus en plus de gens avaient des instruments comme le piano à la maison et donc pouvaient apprendre les partitions ensemble” .

James Cooper rappelle aussi que “plusieurs cantiques populaires ont une origine française” . “Les paroles de “O Holy Night” ont été écrites en France en 1847. Elle est devenue la première musique de Noël à être diffusée à la radio la veille de Noël en 1906” , développe-t-il.

Pour Anne-Julia Audray, fondatrice de la French American Choir of New York et présidente de la Long Island Opera Company, si cette tradition perdure aujourd’hui aux USA “c’est parce que les Américains sont très chrétiens. L’immigration est très importante ici et beaucoup de ceux qui arrivent sont chrétiens aussi” .

On a donc un matelas de culture très important ici contrairement à la France. Aux Etats-Unis, on est encore au sein d’une ère dans laquelle on était en France il y a cinquante-soixante ans. On reste un état d’esprit général très traditionnel, où l’on ne regarde pas les choses populaires de haut, poursuit-elle. Rien que dans les écoles, même publiques, on chante des chansons de Noël à la fois chrétiennes et juives, alors que les élèves ne sont pas nécessairement pratiquants. Il y a un esprit de fête qui n’existe plus en France” .

À noter aussi que les Américains adorent chanter. Une étude de 2003 de l’organisme Chorus America a chiffré à 23,5 millions le nombre d’adultes américains qui chantent au moins une fois par semaine dans une chorale ou un choeur. Un chiffre qui dépasse 28 millions quand on y ajoute les enfants. A votre tour de pousser la chansonnette cette année.