Plan de réouverture de la Californie : ce qui est ouvert dans la Bay Area

Rouge, violet, orange, on se perd un peu dans l’arc-en-ciel qui codifie la réouverture de la Californie. Annoncé le 28 août dernier par Gavin Newsom, le gouverneur de l’Etat de Californie, il remplace le plan en quatre phases appliqué jusqu’alors. Les couleurs sont assignées en fonction du nombre de nouveaux cas par 100 000 habitants, et le pourcentage de tests positifs, et représente le risque posé par le virus, de minimal à étendu.

Ces nouvelles couleurs déterminent quelles enseignes peuvent ouvrir, et dans quelles conditions. Pour corser les choses, les couleurs varient d’un comté à l’autre. A ce jour, dans la Bay Area, seuls les comtés de Napa, San Francisco, Santa Clara et Santa Cruz sont en zone rouge (risque substantiel), tandis que tous les autres comtés restent en violet (risque étendu).

Pour les comtés de la zone rouge, en plus des enseignes déjà ouvertes, les activités intérieures et extérieures à faible risque suivantes peuvent reprendre dès le 14 septembre:

— coiffeurs, barbiers, ongleries, services de massage, tatouages et piercing, à l’intérieur et en capacité limitée.

— salles de sport et séances de training individuelles, à l’intérieur et en capacité limitée.

— hôtels et autres locations de villégiature.

— Lieux de cultes : une personne à la fois à l’intérieur, pour une prière individuelle ; jusque 50 personnes à l’extérieur.

— Bus touristiques et croisières touristiques, en capacité limitée.

— Cinémas de plein air, en capacité limitée.

— Mini golf, circuits de kartings, en capacité limitée.

Le 21 septembre, ces autorisations s’étendront aux

— musées, zoos et aquariums, en capacité limitée, à condition d’avoir soumis un plan sanitaire à l’avance. Le De Young Museum a déjà annoncé sa réouverture le 25 septembre, tandis que le musée de la Legion of Honor devrait réouvrir mi-octobre.

— écoles primaires (K-6th), qui pourront à  nouveau accueillir des élèves en personne, à condition d’avoir soumis un plan sanitaire à l’avance.

Pour retrouver les informations propres à chaque comté, consultez le site officiel.