Où camper autour de Washington DC ?

Photographie de Flickr/Tim Lumley.

Envie d’une escapade en plein air, loin de la chaleur des rues de DC ? On a trouvé quelques endroits pour se rafraîchir le temps d’un week-end ou d’une semaine, à deux pas de la capitale.

Greenbelt Park, oasis urbain

Greenbelt Park/Facebook

Le parc, juste à l’intérieur du Beltway, compte 174 camping. On peut même s’y rendre sans prendre la voiture en embarquant à bord de la ligne verte jusqu’à la station Greenbelt et prendre un court trajet en autobus de 1,6 kilomètre. Les douches chaudes, trois aires de pique-nique et 14,5 kilomètres de sentiers attendent les campeurs. La réservation est obligatoire pour chaque nuit facturée à 16 dollars. A noter que la station des rangers est ouverte de 8 am à 3.45 pm. Site.

Camper près d’une cascade

Photographie de Flickr/Tim Lumley.

Le terrain de camping Mathews Arm, situé dans le parc national de Shenandoah, se trouve à proximité de Skyline Drive, ce qui en fait le terrain de camping le plus proche du parc. L’endroit offre un accès facile à de superbes sentiers de randonnée, dont l’un qui mène à une vue sur les chutes, à 28 mètres de haut. Il n’y a pas de douches, mais les camps ont tout de même des toilettes. En bonus, l’entrée nord du parc n’est pas loin de la ville de Front Royal, l’occasion de visiter des domaines viticoles. Il faut compter 15 dollars par nuit. Site.

Divertir les enfants et leurs parents

NOVA Parks/Facebook

Les amateurs de guerre civile devraient adorer le parc régional de Bull Run. Il comprend 41 campements boisés, des tables de pique-nique, un gril, ainsi que des douches chaudes, et se situe le long de l’I-66 du parc national du champ de bataille de Manassas. Des visites guidées sont même proposées par des gardes-forestiers. Sur place, des cours de tir à l’arc sont en option, tout comme des activités aquatiques et un parcours de golf pour les plus grands. Site.

Entre plages et montagnes

Au parc de Greenbrier dans le Maryland, on peut planter une tente dans les forêts des Appalaches, à côté du sentier des Appalaches. Mais on a également la possibilité de dormir à quelques pas d’une plage de sable qui borde le lac artificiel du parc où l’on peut nager, louer des bateaux et pêcher. Chacun des 165 emplacements de camping ombragés comprend un coin pour cuisiner, des tables de pique-nique et des toilettes publiques avec douches chaudes. Entre 26 et 34 dollars par nuit. Site.

Au bord de l’océan

Faire du camping sur la plage de l’île Assateague dans le Maryland peut être une expérience magique. Le parc compte 350 emplacements de camping, séparés de la plage principale par une dune, et les campeurs peuvent sentir la brise marine, se promener au bord de l’eau et nager, faire du kayak ou du canoë. La vraie magie à part le sublime lever de soleil ? Observer les célèbres chevaux sauvages qui errent librement. Ce parc national n’est pas le parc national d’Assateague et n’a pas de douche chaude, seulement froide. Entre 32 et 45 dollars la nuit. Site.