Pourquoi la Californie s’appelle “Golden State” ?

La Californie ne s’appelle pas “Golden State” uniquement pour la beauté mirifique de ses couchers de soleil. Pourquoi, alors ? C’est la question bête de la semaine.

La Californie est associée à l’or depuis le XVIème siècle, au moment de sa colonisation par deux explorateurs espagnols – Ortuno Ximenez et Hernando Cortez – qui pensaient y dénicher ce métal rare. Ils avaient lu le roman de Garcia Ordonez de Montalvo, Les Exploits d’Esplandien, qui évoque une île remplie d’or nommée Calafia et aurait, par la suite, donné le nom de Californie.

En 1848, un ouvrier, James Marshall, trouve des pépites à Sacramento, neuf jours avant la fin de la guerre américano-mexicaine et la cession de la Californie aux Etats-Unis. L’état prend alors le surnom d'”El Dorado State”. Ce n’est qu’en 1968 qu’il adopte officiellement celui de “Golden State”.

L’or transparaît également au travers de la couleur jaune-orangé du pavot de Californie – très présent sur la façade pacifique  – qui devient la fleur d’état en 1903.

“Golden” (doré) qualifie, au XXème siècle, la richesse de l’Etat en ressources naturelles et de son économie. Le Daily Beast explique en 2011 que la Californie s’est imposée, au siècle dernier, “comme un leader dans l’agriculture globale, l’énergie, le divertissement, la technologie.” Une distinction qui lui vaudra un autre surnom : le “Grape State”.