Cadenas d’amour pour Bill de Blasio et Anne Hidalgo

« Il est génial!  » . Si Anne Hidalgo était pour les cadenas d’amour, elle aurait pu en placer un sur le Pont de Brooklyn pour son nouvel amoureux, Bill de Blasio. 

Pour son premier déplacement à l’international comme maire, elle s’est offerte une photo-op avec son grand homologue new-yorkais, qu’elle avait félicité au lendemain de sa victoire en novembre, cinq mois avant la sienne. 

Bill de Blasio, détendu, écoutant attentivement les réponses en français (et en espagnol) de son invitée sur le traitement des déchets, lui a retourné la politesse. Vantant pêle-mêle une maire « solide« , « progressiste » , « franche » , il a mis en avant la similarité de leurs politiques sur l’éducation de la petite enfance, le logement et la lutte contre le changement climatique.

Et, hasard du calendrier, les deux dirigeants ont, à un jour d’intervalle, fait part publiquement de leur réticence à organiser les Jeux olympiques dans leurs villes respectives. « Nos priorités sont tellement similaires, c’est extraordinaire » , s’est exclamé de Blasio lors de sa conférence de presse depuis la Blue Room de City Hall. « Nous voulons nous aider, nous soutenir, échanger des idées et faire de nos villes des exemples.« 

« J’ai répondu avec beaucoup de plaisir à son invitation. J’ai constaté avec beaucoup d’intérêt que nous avons des projets similaires engagés chacun dans nos villes sans nous concerter » , a indiqué à son tour  la maire de Paris, souhaitant que New York et la capitale « travaillent, cheminent ensemble » .