Virée au Cable Car Museum de San Francisco

Le Cable Car Museum
Le Cable Car Museum

Pour en savoir plus

Cable Car Museum

1201 Mason St, San Francisco, CA 94108

Site ici

Attrape-touriste pour certains, attraction incontournable de San Francisco pour d’autres, le “cable car” a son propre musée, situé sur Mason et Washington Streets, dans Nob Hill. Une halte nécessaire pour comprendre le fonctionnement et l’histoire de ce monument historique sur rails. On y est allé avec beaucoup de questions. Voici les réponses qu’on y a trouvées.

Qui a inventé le cable car?

Andrew Hallidie, un ingénieur anglais venu faire fortune à San Francisco, est considéré comme le père du cable car. En 1869, il est témoin d’un accident sur Jackson Street: des chevaux tirant une voiture glissent sur les pavés mouillés et dévalent la pente; les cinq animaux sont tués. A la tête d’une entreprise fabriquant des câbles métalliques utilisés sur les ponts et dans les mines, Andrew Hallidie a alors l’idée de mettre au point un système de transport qui remplacerait ces tramways hippomobiles peu adaptés aux collines de San Francisco. Le premier cable car s’élance sur Clay Street en septembre 1873.

Comment le cable car avance-t-il?

Le système de poulies qui fait tourner le câble
Le système de poulies qui fait tourner le câble

Comme son nom l’indique, le cable car avance grâce à la traction d’un câble qui tourne en permanence sous le rail central. Le musée du cable car permet d’observer de très près et dans un bruit assourdissant la salle des machines, et le système de poulies qui entraîne le cable pour chacune des quatre lignes. Ces poulies, autrefois motorisées par la vapeur, sont maintenant reliées à des moteurs électriques. Le cable car s’accroche au câble en le pinçant grâce à une sorte de grande tenaille appelée “grip” .

En quoi est fait le câble?

Le câble est fait de six brins d’acier, composés chacun de dix-neuf fils, tressés autour d’une corde en sisal. Son diamètre est de 3.175 centimètres. A intervalles réguliers, le câble passe au milieu d’un dispositif qui détecte s’il est abîmé, et qui arrête immédiatement sa rotation. Après avoir enlevé la section défectueuse, on accroche un câble neuf à l’ancien, et on lui fait parcourir tout le trajet de la ligne. Une fois cette étape terminée, on relie les deux extrémités du câble neuf grâce à une épissure de 90 mètres. La durée de vie d’un câble est d’environ six à huit mois. 

Comment le cable car freine-t-il?

Les freins en pin
Les freins en pin

Pour ralentir ou freiner, il suffit de desserrer le grip, ou de lâcher le câble complètement. Dans les virages en descente, le grip lâche le câble avant le tournant, puis se raccroche une fois revenu en ligne droite. Si le cable car doit s’arrêter dans une pente vertigineuse, trois systèmes de freins lui permettent de ne pas dévaler la pente: des patins métalliques directement situées sur les roues avant et arrière, des blocs en pin de 60 centimètres qui descendent sur les rails, et qui génèrent parfois une petite odeur de feu de camp, et un frein d’urgence qui se loge directement dans le rail central. Les freins en pin s’usent très vite et doivent être remplacés tous les trois jours.

Qui est le gripman?

Le grip
Le grip

Chaque cable car a un conducteur, situé sur la plateforme arrière, et un gripman, qui actionne différentes manettes à l’intérieur de la voiture. Ces manettes, leviers et pédales lui permettent de contrôler le serrage du cable, et par conséquent la vitesse du cable car. Si on serre doucement, le cable car avance à petite vitesse. Si le grip est fermement serré, il peut atteindre les 15.4 km/h. Rien n’indique sur les leviers le niveau de pression exercé par le grip, le gripman doit pouvoir le sentir.  A ce jour, seules trois femmes sont devenues gripman. 

Combien de kilomètres peut-on parcourir en cable car à San Francisco?

cable-car-lombard
Le cable car en haut de Lombard street

Des 120 kilomètres répartis sur vingt-trois lignes à l’apogée du cable car dans les années 1890, on ne peut plus en parcourir que 7,5. Lourdement affecté par le tremblement de terre de 1906 qui détruisit les rails et la machinerie, le cable car est remplacé par les trolleys électriques, moins coûteux. En 1947, le maire de San Francisco annonce la fin des cable cars. La mobilisation des habitants de San Francisco permet de le sauvegarder: entre 1982 et 1984, un vaste chantier de restauration permet de refaire l’infrastructure et de réparer de nombreux wagons. Trois lignes sont actuellement en service: California-Van Ness, Hyde-Powell et Mason-Powell. Devenu monument national en 1964, le cable car transporte chaque année 7 millions de passagers.

Pour en savoir plus

Cable Car Museum

1201 Mason St, San Francisco, CA 94108

Site ici