“Burlesque”, “hypocrite”: le New York Times critique à nouveau la France sur le burkini

Le New York Times avait choisi l’ironie samedi 13 août, en publiant en « Une » de son édition internationale : « La France identifie la dernière menace en date pour sa sécurité : le burkini ». Dans son éditorial du jeudi 18 août, le quotidien américain en remet une couche, qualifiant notamment le débat sur le burkini de “burlesque” et “hypocrite”.

Après l’interdiction du voile intégral, des foulards dans les écoles et les règles concernant la longueur de la jupe des élèves, l’éternel problème de la France avec la tenue vestimentaire des femmes musulmanes a pris son tournant le plus burlesque avec la nouvelle controverse sur le “burkini”” écrit le journal.

Cette hystérie menace de stigmatiser davantage et de marginaliser les musulmans de France à un moment où le pays connait une montée de l’islamophobie faisant suite à une une série épouvantable d’attaques terroristes”.

Le fait que les parents français sont de plus en plus nombreux à habiller leurs petits en costumes remarquablement similaires pour les protéger du soleil, ou qu’une combinaison de plongée recouvre aussi la tête et le corps, rajoute à l’hypocrisie de ce débat. Mais quelque chose de beaucoup plus sombre se trouve au cœur du litige : les déclarations paternalistes des politiciens français sur le devoir de la République à sauver les femmes musulmanes de l’asservissement – en leur dictant ce qu’elles peuvent porter et ne pas porter. Le raffut autour du “burkini” représente aussi une distraction pratique vis-à-vis des problèmes que les dirigeants de la France n’ont pas été en mesure de résoudre : chômage élevé, croissance économique en berne et menace terroriste toujours très réelle.”